0
Industrie
MHI acquiert le programme CRJ
MHI acquiert le programme CRJ
© Bombardier

| Antony Angrand

MHI acquiert le programme CRJ

Ainsi que prévu, MHI a acquis le programme d'avion régional CRJ de Bombardier. Mais, du fait de la récession liée à la crise du Covid-19, les retombées du rachat du programme ne seront pas immédiates, notamment pour le SpaceJet M100, puisque MHI a temporairement suspendu son développement.

CRJ pour MHI 

C'est le 1er juin 2020 que Mitsubishi Heavy Industries a conclu son acquisition du programme CRJ de Bombardier, lançant ainsi ce qui se nomme désormais MHI RJ Aviation Group, acronyme de Mitsubishi Heavuy Industries Regional Jet Aviation Group, pour une contrepartie en espèces d’environ 550 millions de dollars, sous réserve des ajustements post-clôture et la prise en charge par MHI des passifs, totalisant environ 200 millions $, liés aux garanties de crédit, aux garanties de valeur résiduelle et aux concessions de location. En vertu de l’entente, la participation au résultat net de Bombardier dans le programme de titrisation d’avions régionaux (RASPRO), d’une valeur d’environ 170 millions $, a été transférée à MHI. Selon les termes de l’accord, MHI acquiert les activités de maintenance, d’ingénierie, de certification de navigabilité, de gestion d’actifs, de marketing et de vente pour l’avion de la série CRJ, ainsi que les certificats de type et les droits de propriété intellectuelle qui y sont liés. Par cette vente, MHI acquiert y compris les activités du réseau de service et de soutien connexe situées à Montréal, Québec à Toronto, Ontario, à Bridgeport, Virginie-Occidentale et à Tucson, Arizona, ainsi que les certificats de type.

15 avions encore signés Bombardier 

Bombardier continuera à fournir des composants et des pièces de rechange et assemblera pour le compte de MHI les 15 avions CRJ du carnet de commandes au 31 mars 2020 jusqu’à livraison complète de ces avions qui devrait intervenir au cours du second semestre de 2020. Bombardier conserve certains passifs représentant une portion des garanties de crédit et des garanties de valeur résiduelle totalisant 288 millions $ au 31 mars 2020. Ce montant est en grande partie fixe et ne variera pas en fonction des variations futures de la valeur des avions, et il est à payer par Bombardier principalement au cours des quatre prochaines années.

M100 et M90 en devenir 

MHI a suspendu le développement du M100 de 76 places, un programme que la société japonaise avait envisagé comme un principal bénéficiaire de l’acquisition de CRJ. MHI a également retardé le développement de la M90 de 88 places pour au moins une autre année, ce qui signifie que le modèle plus grand ne sera pas certifié avant la mi-2021 au plus tôt.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription