0
Espace
L'US Air Force lance un satellite météo vieux de quinze ans
L'US Air Force lance un satellite météo vieux de quinze ans
© ULA

| Stefan Barensky

L'US Air Force lance un satellite météo vieux de quinze ans

Le satellite météorologique militaire DMSP-5D3-F19, qui a été mis sur orbite ce 3 avril par un lanceur Atlas 5 depuis la base de Vandenberg en Californie, a attendu son heure pendant plus de quinze ans.

 

Il s'agit du quatrième satellite d'une série de cinq commandée par l'US Air Force à GE Astro en août 1989 - pour 228 M$ de l'époque - au titre du troisième lot de la génération « Block 5D » de satellites du système DMSP (Defense Meteorological Space Program), pendant militaire du réseau héliosynchrone civil Tiros N de la NOAA.

 

Le système DMSP a été introduit en 1966, pour reprendre la mission du DAPP (Defense Acquisition & Processing Program) de 1964, et le premier satellite de la génération DMSP-5D (F1) a été lancé en 1976. Les 18 satellites DAPP et les 54 DMSP ont été produits par RCA Astro, devenu GE Astro, puis Martin Marietta et enfin Lockheed Martin, qui produisait également les Tiros de la NOAA, basés sur des plateformes identiques.

 

Les DMSP-5D3 ont été victimes de leur succès puisque leur longévité inattendue a entraîné la mise en stockage des satellites de remplacement, en attendant que le besoin se fasse sentir de les lancer en 2003, 2006, 2009 et enfin 2014.

 

La construction du satellite F19 a commencé en 1993 sur le site d'East Windsor dans le New Jersey, au moment où GE Astro passait sous le contrôle de Martin Marietta. Achevé en 1998, au moment de la fermeture de l'usine d'East Windsor, il a été transféré pour stockage à Sunnyvale, Martin Marietta ayant été fusionné entretemps avec Lockheed.

 

Sorti de stockage en 2008, il a subi une cure de rajeunissement, avec le remplacement de certains systèmes devenus obsolètes, une relubrification de ses pièces mobiles, une mise à jour de ses composants et logiciels, et surtout une importante batterie de tests.

 

Expédié à Vandenberg en août 2013, ce satellite de 1230 kg a décollé au sommet d'un Atlas 5/401 (AV-044) à 14h46 TU et a été injecté sur orbite héliosynchrone à 850 km. Aujourd'hui, le coût de la mission a été réévalué à 518 M$.

 

Un dernier satellite DMSP reste encore à lancer sous le nom de DMSP-5D3-F20, mais il s'agit en réalité du satellite n°16, qui a été produit avant le F19 et devrait donc établir un nouveau record d'antiquité lorsqu'il sera satellisé, à moins qu'il ne finisse dans un musée.

 

En 1994, le système DMSP a été fusionné avec son équivalent civil pour former un système unique, le NPOESS (National Polar Orbiting Environmental Satellite System). Victime de dépassements budgétaires, le NPOESS a été annulé en 2010 et remplacé par deux systèmes : le JPSS (Joint Polar Satellite System) dont le premier satellite devrait être lancé en 2017 sous l'égide de la NOAA, et le DWSS (Defense Weather Satellite System) de l'US Air Force annulé à son tour en janvier 2012.

 

DMSP-5D3-F19 pourrait donc être le dernier satellite de météorologie militaire américain mis sur orbite.

 

 

Un satellite DMSP-5D3
Un satellite DMSP-5D3 © Lockheed Martin
Un satellite DMSP-5D3

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription