2
Défense
Les industries coréennes et israéliennes s'associent sur le segment des munitions téléopérées
Les industries coréennes et israéliennes s'associent sur le segment des munitions téléopérées
© IAI

| BOQUET Justine

Les industries coréennes et israéliennes s'associent sur le segment des munitions téléopérées

Les industriels KAI et IAI ont signé un MoU afin de formaliser leur collaboration dans le domaine des munitions téléopérées (loitering munitions).

Collaboration industrielle.

KAI (Korea Aerospace Industries) et IAI (Israel Aerospace Industries) ont annoncé le 3 mars la signature d'un MoU visant à développer les axes de coopération entre les deux entités sur le segment des munitions téléopérées. Les détails de cette collaboration n'ont pour l'heure pas été révélés, mais nul doute qu'elle devrait s'appuyer sur le savoir-faire de l'industriel israélien en la matière. Harpy, Harop, Green Dragon, Rotem... IAI, et plus largement l'industrie israélienne, se positionne comme un acteur incontournable dans le domaine.


Armée coréenne.

A travers ce MoU, l'ambition est ainsi de pouvoir mettre au point des systèmes capables de répondre aux besoins des forces armées coréennes dans le champ des munitions téléopérées. Une association permettant à IAI de positionner ses systèmes tout en impliquant l'industrie coréenne, de quoi assurer des transferts de technologies et des retombées pour le pays asiatique. L'objectif est également de pouvoir faire collaborer les deux industriels dans le champ du « manned-unammned teaming », soit la collaboration entre drones et plateformes habitées.


Un partenariat de long terme.

KAI rappelle par ailleurs que les deux industriels entretiennent une relation étroite depuis plusieurs années et qu'il ne s'agit pas de leur première collaboration dans le domaine de la défense. De même, IAI a notamment exporté en Corée du Sud son système de munition rôdeuse Harpy.

Répondre à () :


Captcha
Chevalier | 04/03/2021 16:25

Et mbda..??

charles Falcon | 09/03/2021 23:09

Ces armes qui sont des game changers ont fait leur preuves lors des derniers conflits en Arménie et en Lybie alors même que nous Européens n'avons encore rien d'équivalent, pas même de quoi les contrer sérieusement puisque le corps de bataille français ne dispose plus depuis belle lurette d'une couverture antiaerienne propre, depuis que les Mistral, décision incompréhensible sans doute liée à une question de gros sous, ont tous été réaffectés à l'AAE.

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription