0
Aviation Civile

Les Gripen cloués au sol

AFRIQUE DU SUD

FAUTE DE BUDGET, LA MOITIÉ DE LA FLOTTE DES CHASSEURS SUD-AFRICAINS EST DANS L'INCAPACITÉ DE PRENDRE LES AIRS.Seulement une douzaine des 26 chasseurs bombardiers Saab JAS-39 Gripen en service au sein de la South African Air Force (SAAF) seraient opérationnels, les autres étant maintenus en Rotational Preventive Maintenance (RPM) faute de budget.« Cette situation perdure depuis 2013 :les Gripen sont maintenus au sol,par rotation, afin de limiter l'usure des appareils et les coûts de MCO »,a expliqué à « Air & Cosmos » une source en poste à Pretoria.« En fait,les coupes budgétaires ont entraîné l'érosion des capacités opérationnelles de la SAAF, et surtout de son parc Gripen,qu'elle peine à entretenir faute de pièces de rechange. Par ailleurs, sauf inversion de tendance,le nombre de pilotes en mesure d'opérer en toute sécurité l'appareil de combat va continuer à diminuer progressivement à cause de la réduction drastique du nombre d'heures de vol par an, qui est passé de 224 en 2011 à environ 110 actuellement. » BUDGET EN BERNE.

L'année prochaine,les réductions budgétaires, qui n'épargnent pas les autres composantes des forces armées sud-africaines, vont contraindre la SAAF à réduire encore davantage le nombre total d'heures de vol à 5000 environ contre les 6500 heures prévues pour 2016. Une réduction qui va continuer à se faire surtout au détriment des Gripen. Depuis 2008, ils ont totalisé 3 500 heures de vol contre plus de 10000 pour les 24 BAE Hawk Mk.120.Pour l'année fiscale 2016-2017, l'Afrique du Sud a prévu d'allouer à la Défense une enveloppe de 47,17 milliards de rands (2,7 Md€ environ), soit 20 % de moins, en valeur réelle, par rapport aux années précédentes.

¦ Jean-Pierre Husson

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription