0
Espace
Le Vietnam renonce à son satellite «made in Belgium»
Le Vietnam renonce à son satellite «made in Belgium»
© ESA, P. Carril

| De Bruxelles, Théo Pirard

Le Vietnam renonce à son satellite «made in Belgium»

Déconvenue pour le spatial belge : le Vietnam a renoncé a son satellite d'observation utilisant une plateforme Proba pour l’imagerie hyperspectrale.

Rien ne va plus pour le contrat du microsatellite VNREDsat 1b que le consortium belge dirigé par Spacebel avait décroché auprès du gouvernement du Vietnam.

En janvier 2014, un pré-accord était finalisé entre les autorités belge et vietnamienne concernant la fourniture sur orbite en 2017.

Mais la négociation sur les derniers détails du contrat d’exportation s’est enlisée autour de multiples exigences du client.

Le 30 mars, le premier ministre du Vietnam, Nguyen Tan Dung, signifiait à son homologue belge Charles Michel la fin du projet, expliquant qu’il « n’a pas pu progresser comme espéré en raison de négociations qui se sont prolongées et qui ont affecté son implémentation et son efficacité. »

Plusieurs entreprises du spatial belge se trouvaient impliquées dans la réalisation de VNREDsat 1b : outre Spacebel (Liège), qui était le maître d’œuvre, l'équipe comprenait Amos (Liège), QinetiQ Space (Anvers), Deltatec (Liège), l’université de Liège, le Centre spatial de Liège et le VITO (Mol).

Le consortium compte bien proposer à un autre pays la technologie mise en œuvre pour le Proba hyperspectral.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription