0
Espace
Le Soyouz MS-14 à bon port © NASA / Roscosmos

| Pierre-François Mouriaux

Le Soyouz MS-14 à bon port

Après la relocalisation du Soyouz MS-13, le vaisseau occupé par le robot humanoïde Fedor a pu s’amarrer à la Station spatiale internationale le 27 août.

Le Soyouz MS-14, qui a été lancé vers l’ISS le 22 août, n’emportait aucun équipage, mais 670 kg de fret et le robot anthropomorphe Skybot F-850, ou Fedor (Final Experimental Demonstration Object Research – Recherche expérimentale finale sur des objets de démonstration).

C’est la première fois depuis 33 ans (vol Soyouz TM-1) qu’un vaisseau Soyouz volait sans cosmonaute à bord, car il s’agissait de valider l’utilisation du lanceur Soyouz 2.1a pour les vols habités, en remplacement du Soyouz FG.

Le changement de version permet notamment de ne plus dépendre d’un système de contrôle analogique fourni par l’Ukraine, au profit d’un équipement entièrement numérique russe.

 

Maîtrise russe.

Malheureusement, le 24 août, une panne électrique sur le système de poursuite Kours du port d’amarrage Poïsk empêchait l’amarrage automatique du Soyouz MS-14.

L’équipage du Soyouz MS-13 (le Russe Alexandre Skvortsov, l’Italien Luca Parmitano et l’Américain Andrew Morgan), après une seule journée de préparation, a dû changer son vaisseau de port d’attache le 26 août, afin que le Soyouz MS-14 puisse enfin s’amarrer sur le module Zvezda, ce matin à 3 h 08 UTC.

Une superbe démonstration de savoir-faire de la part des Russes, qui va permettre au robot de 1,80 m de se détendre enfin les jambes, 10 jours après son installation à la place du commandant de bord.

Sa mission sera de tester en micropesanteur certaines fonctions robotiques durant une quinzaine de jours, avant son retour sur Terre à bord du Soyouz MS-14.

station spatiale internationale ISS Soyouz Luca Parmitano Fedor

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription