0
Espace
Le retour du New Shepard
Le retour du New Shepard
© Blue Origin

| Pierre-François Mouriaux

Le retour du New Shepard

Après 14 mois de silence, Blue Origin a procédé à un septième lancement de son étage récupérable New Shepard. Equipé d'une cabine d'équipage « 2.0 », il a effectué une sixième récupération parfaite.

Le lancement était attendu depuis que la société de Jeff Bezos avait déposé une demande d'interdiction de ses installations d'essais de West Texas (Texas), pour la période courant entre le 11 et le 14 décembre, mais aucune information publique n'avait été diffusée ; c'est une dizaine d'heures après sa réalisation qu'il a été confirmé via les réseaux sociaux, avec le désormais classique (mais tout aussi spectaculaire) montage vidéo disponible sur YouTube.

 

Mannequin à bord.

Après le vol initial du New Shepard 1 (avril 2015) puis les cinq récupérations d'affilée du New Shepard 2 (entre novembre 2015 et octobre 2016), l'objectif de cette Mission 7 (M7) était de qualifier le New Shepard 3 et une cabine d'équipage « 2.0 », cette fois équipée de véritables hublots (ceux de la précédente cabine étaient seulement dessinés sur les flancs), larges de 73 cm et hauts de presque 110 cm. A bord se trouvait un mannequin instrumenté, baptisé « (Manne)Quin Skywalker » par les équipes de Blue Origin en cette veille de l'Episode VIII de la saga Star Wars, ainsi que 12 expériences commerciales, pour la recherche et l'éducation, dont l'intégration a été assurée par la société texane NanoRacks.

Démarré le 12 décembre à 16h59 UTC (10h59, heure locale), le vol a duré 10 minutes et 6 secondes, l'étage revenant se poser en douceur sur la zone prévue et la cabine redescendant sous parachute. L'étage a culminé à une altitude de 98,16 km (par rapport au sol), et la cabine à 98,27 km. L'impact final a été de 1,6 km/h. Le mannequin a « effectué un vol génial », a Twetté Jeff Bezos. « La Force a été avec lui », a ajouté son directeur des ventes, Clay Mowry.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription