1
Défense
Le Reaper français tire ses premières GBU-49 et missiles Hellfire
Le Reaper français tire ses premières GBU-49 et missiles Hellfire
© DR

| Jean-Marc Tanguy 275 mots

Le Reaper français tire ses premières GBU-49 et missiles Hellfire

C'était mi-février : un drone Reaper Block 5 de la 33e ESRA utilisé aux Etats-Unis par GAASI a réalisé une demi-douzaine de tirs réels sur un champ de tir de l'industriel.

Demi-douzaine de tirs réels par le Reaper de GAASI

C'était mi-février : un drone Reaper Block 5 de la 33e ESRA utilisé aux Etats-Unis par GAASI a réalisé une demi-douzaine de tirs réels sur un champ de tir de l'industriel. La capacité opérationnelle doit être déclarée dans les mois qui viennent,

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.


Répondre à () :

Petrau | 22/02/2022 13:26

Il serait sans doute préférable pour la France de continuer le temps nécessaire avec le Reaper malgré la dépendance qu'il entraîne avec les États-Unis, plutôt que de persévérer à tout prix avec l'Eurodrone qui sera, compte tenu de sa longue période de "maturation" dépassé lors de sa mise en service (2030 au plus tôt). En parallèle, Dassault, fort de son expérience dans le domaine des drones avec le Neuron, pourrait développer un Male de 2ème génération et pourrait, dans un second temps être rejoint par d'autres industriels dans un schéma de coopération type Neuron qui a largement prouvé son efficacité.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité