1
Espace
Le nouveau ticket pour l’espace de Thomas Pesquet
Le nouveau ticket pour l’espace de Thomas Pesquet
© ESA

| Pierre-François Mouriaux

Le nouveau ticket pour l’espace de Thomas Pesquet

C’est désormais officiel : l’astronaute français effectuera un nouveau séjour de six mois à bord de la Station spatiale internationale à partir du printemps 2021. Il utilisera cette fois le Crew Dragon de SpaceX comme vaisseau de transport.

Fin du suspense

Nous l’annoncions dans nos colonnes le 3 juillet : c’est à l’aide d’un vaisseau Crew Dragon de SpaceX (le deuxième utilisé pour une mission opérationnelle) que Thomas Pesquet retrouvera la Station spatiale internationale.

Départ prévu au printemps prochain.

L’astronaute français a mis fin au suspense le premier le 28 juillet sur les réseaux sociaux, avant que l’information ne soit officialisée par l’Agence spatiale européenne puis la Nasa.

Celle-ci a par ailleurs révélé les noms de l’ensemble des membres d’équipage de la mission Crew 2 : les Américains Shane Kimbrough (commandant de bord) et Megan McArthur (pilote), le Japonais Akihiko Hoshide et le Français.

Aucun Russe ne figure pour le moment parmi les équipages affectés aux deux premiers vols opérationnels du nouveau vaisseau américain, dont la seconde mission de démonstration Demo 2 doit prendre fin ce 2 août.

 

Nom de code : Alpha

L’ESA a par ailleurs annoncé le résultat du concours lancé du 12 avril au 12 mai dernier pour désigner la nouvelle mission de l’astronaute français, qui a rassemblé plus de 27 000 propositions.

Le choix s’est porté sur Alpha, en référence au système stellaire le plus proche de notre système solaire, Alpha Centauri.

« Il fait le lien avec ma première mission, Proxima, puisque les étoiles appartiennent au même système proche de la Terre et donc véhiculent la même idée de proximité – tout comme la recherche spatiale au service de la population de la Terre – et une idée de poursuite de mon travail, explique Thomas Pesquet. La lettre grecque alpha est également très utilisée en mathématiques, dans les sciences et la technologie. Et en tant que première lettre de l’alphabet, elle est souvent synonyme de l’excellence que nous cherchons à atteindre dans l’exploration spatiale. »

Alpha désignait par ailleurs la Station spatiale internationale dans sa phase de conception, et est toujours utilisé aujourd’hui dans son indicatif d’appel radio.

Enfin, le mot, court et éloquent, se prononce de la même manière dans la plupart des langues.

Le logo de la mission Alpha a également été dévoilé.

 

Retrouvez les plus belles photos de la Terre réalisées par Thomas Pesquet et commentées par le géographe Gilles Dawidowicz sur www.air-cosmos.com/tags/5278/articles

Répondre à () :


Captcha
Jacques Toraille | 02/08/2020 21:40

Je ne vois vraiment pas pourquoi les Russes voleraient sur SpaceX. Donc le faire remarquer n’a pas beaucoup de sens..,

| | Connexion | Inscription