1
Aviation Civile
Le Beluga XL affiche ses mensurations
Le Beluga XL affiche ses mensurations
© Airbus

| Léo Barnier

Le Beluga XL affiche ses mensurations

Peu à peu Airbus dessine les contours de son futur Beluga XL. L'avionneur a annoncé, le 16 septembre, le gel du design préliminaire de l'appareil et donc la fin de la phase de conception de son futur cargo gros porteur. Développé sur la base de l'A330-200F (version fret du bimoteur long-courrier), le programme a passé plusieurs jalons avant d'atteindre ce «  seuil de maturité  » et prouver la robustesse du concept. Il rentre désormais dans sa revue de conception détaillée.

Le Beluga XL possédera une longueur hors tout de 63,1, soit 4,3 m de plus que l'A330-200F. Un allongement qui vient d'une queue retravaillée, avec des empennages horizontaux agrandis et assortis de deux dérives auxiliaires. L'empennage vertical a aussi été retravaillé. L'avion sera d'ailleurs plus haut de 2 m que le modèle de base, à 18,9 m.

Logiquement, c'est le fuselage – dessiné pour accueillir des pièces volumineuse telles que des  tronçons et des sous-ensembles entiers d'avions – qui enfle le plus en passant de 5,64 m à 8,8 m de large. En revanche, la voilure ne bouge pas.

Coté motorisation, le Trent 700 de Rolls-Royce a été choisi comme solution unique face CF6-80E1 de General Electric et au Pratt & Whitney PW4000, qui équipent aussi les A330 «  classiques  ».

Le Beluga XL disposera d'une masse maximale au décollage (MTOW) de 227 tonnes, un peu plus faible celle de l'A330-200F (233 tonnes). Sa charge utile est également limitée à 53 tonnes contre 65 tonnes pour l'avion cargo originel. A pleine charge, il pourra parcourir un peu plus de 4 000 km.

Le programme a été lancé par Airbus en novembre 2014. Son directeur s'est déclaré «  fier de tout ce que nous avons accompli, moins d'un an après le lancement du programme, avec une nouvelle méthode innovante de travail avec nos fournisseurs.  »

Le premier Beluga XL doit entrer en service en 2019. Cinq appareils doivent être construits. Ils remplaceront progressivement les Beluga actuels (A330-600ST), qui quitteront définitivement le service en 2025. Ils avaient eux-même succédé aux Super Guppies en 1994.

Les nouveaux appareils permettront à Airbus d'accroître sa capacité de transport de 30  %, pour relier ses différents sites de production et ses lignes d'assemblage final de Toulouse, Hambourg et Séville. Ils accompagneront ainsi la montée en cadence des programmes A350 et A320neo.

Les Beluga XL seront exploités par Airbus Transport International (ATI).

Les derniers harnais nécessaires à l’assemblage final du BelugaXL, produits par Safran Electrical & Power, ont été livrés.
Les derniers harnais nécessaires à l’assemblage final du BelugaXL, produits par Safran Electrical & Power, ont été livrés. © Airbus
Les derniers harnais nécessaires à l’assemblage final du BelugaXL, produits par Safran Electrical & Power, ont été livrés.

Répondre à () :


Captcha
Ysgawin.HADDAD | 24/09/2015 14:23

M'sieur Airbus, tu pourrais pas faire le même bricolage sur les A330 MRTT que l'armée de l'air française va acheter ? On pourrait économiser quelques locations d'heures de vol d'An-125

| | Connexion | Inscription