0
Défense
L'armée de l'Air indienne réceptionne un premier Tejas de série
L'armée de l'Air indienne réceptionne un premier Tejas de série
© Indian Air Force

| ehuberdeau

L'armée de l'Air indienne réceptionne un premier Tejas de série

Enfin ! L'armée de l'air indienne a réceptionné le 15 janvier 2015, un premier chasseur monomoteur LCA (Light Combat Aircraft) Tejas de série. L'appareil a été produit localement par HAL (Hindustant Aeronuatics). Lancé dans les années 1980, le Tejas a volé pour la première fois en 2001. Depuis le programme a accumulé bien des retards.

Le premier chasseur livré à l'armée indienne, le LCA-SP1 est sorti d'usine en septembre 2014. Il a par la suite été évalué par les services du ministère de la défense indien. Il a reçu la qualification «Initial Operational Clearance II » et devrait être déclaré pleinement opérationnel d'ici la fin de l'année 2015. L'Idian Air Force avait déjà reçu des Tejas mais ceux ci n'avaient pas été qualifiés pour les opérations. Ils étaient utilisés principalement pour l'entrainement et la formation.

Hal prévoit de produire six appareils par an cette année. Puis le rythme de production annuel va progressivement augmenter pour atteindre 20 appareils par an en 2018. L'Inde prévoit au final la mise en place de 10 à 14 escadrons de 21 Tejas. Une nouvelle version du Tejas, le Mark II est attendue pour 2018 (Au plus tôt).

Une version navale du Tejas est également en cours de développement. A la suite du premier vol d'une version d'entraînement, en avril 2012, d'importantes modifications ont eu lieu.Les premiers essais de décollage à l'aide d'un tremplin reconstitué à terre ont eu lieu en décembre 2014.

Les difficultés de ce projet, voulu « le plus indien possible », illustrent celles du pays à mener pour l'instant de tels programmes sans aide étrangère. Si la DRDO et HAL ont réussi à limiter l'apport extérieur à quelques systèmes de l'avion, ils ont dû se résoudre à adopter une motorisation américaine GE 404-IN20, de General Electric (F414-INS6 pour le Mark II). Une place dévolue à l'origine au moteur indien GTX-35VS Kaveri, développé par un des laboratoires de la DRDO. Celui-ci connaît aussi de lourds retards.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription