0
Défense
L'Armée de l'Air est engagée au maximum de ses capacités
L'Armée de l'Air est engagée au maximum de ses capacités
© EMA / Armée de l'Air

| ehuberdeau

L'Armée de l'Air est engagée au maximum de ses capacités

Le Chef d'Etat Major de l'Armée de l'Air(CEMAA), le général Denis Mercier a fait le point ce matin sur les forces placées sous son commandement devant les membres de l'Association des Journalistes de Défense.

Un niveau d'engagement élevé
Le général Mercier a d'abord voulu rappeler que le niveau d'engagement de l'armée de l'Air est actuellement très élevé. L'armée de l'Air implique actuellement la quasi totalité de ses capacités remplissant ainsi l'ensemble de son contrat opérationnel. Des aviateurs sont déployés avec succès sur tous les théâtres d'opérations extérieures. Si l'Afrique et le Golfe représentent les théâtres les plus importants, des aviateurs sont encore déployés jusqu'à la fin de l'année en Afghanistan où ils sont en charge de l'aéroport de Kaboul.
Avec ces différentes opérations, l'armée de l'Air atteint le maximum de ses capacités. Il ne serait pas envisageable aujourd'hui de lancer une nouvelle opération sans dégarnir les moyens déjà engagés sur d'autres théâtres.
Au delà du matériel, c'est le personnel qui est le plus touché par ces OPEX. Les aviateurs engrangent de l'expérience mais ces déploiements constants sont exigeants et usent la ressource humaine. On atteint la limite des réductions de personnel. Lorsqu'il faut durer sur un théâtre les réductions d'effectifs se font clairement sentir.

Chammal : Priver Daesh de l'initiative
Denis Mercier estime qu'en Irak ce ne sont pas les frappes qui comptent. Ce qu'il faut regarder c'est l'objectif des forces alliées. Il faut donner aux forces irakiennes la capacité de repousser Daesh. La mise en place d'une permanence des appareils alliés dans le ciel irakien a permis de priver le groupe islamiste de l'initiative. Les moyens aériens offrent ainsi à l'armée irakienne la maitrise de son espace terrestre. Grace à ce répit et avec l'appui des alliés, l'armée irakienne devrait pouvoir se reformer et se préparer à prendre l'initiative. Dans tous les cas, les opérations aériennes devraient durer encore longtemps.
Du côté français on se réorganise donc pour durer. L'arrivée de 6 Mirage 2000D en Jordanie entre dans cette logique. Ces appareils viennent compléter le dispositif de 9 Rafale déjà déployés aux Emirats. Un ATL-2 de la Marine Nationale, un ravitailleur KC-135 et un Awacs sont également sur place. Le général Mercier a également annoncé que des avions de renseignement sont sur zone, sans donner plus de précision. Il pourrait s'agir notamment de C-160G Gabriel.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription