0
Espace
Lancement du GISAT-1 indien
Lancement du GISAT-1 indien

| La Rédaction

Lancement du GISAT-1 indien

Mise en orbite avec un retard de 4 ans, du satellite indien d'observation hyper et multi-spectrale de la terre, doté d'un capteur SWIR.

Observations des frontières 

Le 28 mars 2021, sous réserve de conditions météorologiques favorables, l’Inde lancera son satellite GISAT-1 (Geo Imaging SATelitte) depuis le port spatial de Sriharikota. Mis en orbite par le GSLV F-10 Mk2 (GeoStationary Launch Vehicle), il sera placé en orbite géostationnaire à 36 000 kilomètres de l’équateur terrestre. L’organisme responsable du lancement, l’ISRO (Indian Space Research Organisation) avait dû reporter le premier tir prévu en mars 2020 pour des raisons techniques. Ce tir intervient à la suite d’Amazonia-1, lancé au profit du Brésil le 28 février.

GISAT-1 

Le GISAT-1 est un satellite d’observation de la terre, qui bénéficie d'un télescope Ritchey de 700 mm issu du satellite de cartographie indien Cartosat. il aura pour missions l’observation continue du sous-continent indien et la prévention des risques et catastrophes naturelles. Il transportera une charge hyper et multi spectrale (visible, infrarouge et thermique) d’une résolution allant de 50 m à 1,5 km. Il fournira en temps réel les images requises, toutes les 5 minutes pour une photo du sous-continent et toutes les 30 minutes pour une image d'une résolution de 50 m. D’une durée de vie de 7 ans pour un poids de 2268 kilos, il sera complété par le GISAT-2 dont la date du lancement n’a pas été dévoilée.

GSLV 

Le lanceur du GISAT-1, le GSLV Mk 2 (GeoStaonary Lauch Vehicle) permet l’emport d’une charge utile de 2500 kilos en GTO (Geostationary Transfer Orbit) et 5000 kilos en LEO (Low Earth Orbit). D’une longueur de 49,3 mètres pour un poids maximal au décollage de 414 tonnes, il dispose de 4 étages. Le 3ème étage de la version Mk2 utilise désormais le moteur indien CE 7.5 en lieu et place du KVD-1 M de la version Mk 1. L’Inde poursuit par ailleurs le développement du SSLV (Small Satellite Launch Vehicle) dont le premier lancement est prévu en 2022. D’une longueur de 34 mètres pour 116 tonnes, il permettra l’emport de 500 kilos en LEO et de 300 kilos en SSO (Sun-Synchronous Orbit). Assemblé en moins de 72 heures, il offrira un coût de lancement compétitif.

 

 

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription