0
Industrie
L'aigle courageux a réalisé son premier vol
L'aigle courageux a réalisé son premier vol
© Taiwan Presidential Office

| Antony Angrand

L'aigle courageux a réalisé son premier vol

Taïwan, soit la République de Chine, a fait voler pour la première fois son biréacteur d'entraînement avancé Yong-ying le 11 juin 2020, dont la conception est dérivée de l'AIDC F-CK-1 Ching-Kuo mais avec quelques différences notables.

AJT ou biréacteur d'entraînement avancé

Le nouvel avion d'entraînement avancé taïwanais Yong-ying (aile courageux) a fait son premier vol le 10 juin 2020, dans le cadre d’une série d’essais préliminaires avant le premier vol "officiel", prévu le 22 juin. Le vol d’essai s'est déroulé depuis la base aérienne Ching Chuan Kang dans la ville de Taichung. Le programme taïwanais Advanced Jet Trainer Program (AJT) a débuté au commencement de la décennie 2000 alors que l’armée de l’air de la République de Chine cherchait à remplacer sa flotte d'AIDC AT-3 et de Northrop F-5. Le marché concernait alors 66 avions. Trois projets ont été proposées, un AT-3 modernisé, une évolution de l’AIDC F-CK-1 Ching-Kuo appelé le XAT-5, ainsi que l’Alenia Aermacchi M-346 Master

Matériaux composites 

En 2017, le XAT-5 remporta l’appel d’offres avec le développement et la production destinés à être réalisés dans le cadre d'un partenariat entre l’AIDC et le National Chung-Shan Institute of Science and Technology. Quatre prototypes doivent être produits, le coût total du programme devrait s’élever à 2,2 milliards €. La conception de l'appareil repose sur celle  de l’AIDC F-CK-1 Ching-Kuo, avec la même motorisation. La principale différence repose sur l'emploi à grande échelle de matériaux composites. Par rapport au Ching-Kuo, le Yong-ying aura avionique avancée, une quantité de carburant augmentée et des dimensions légèrement plus grandes. La voilure a fait l'objet de modifications afin d’augmenter la stabilité à basse vitesse et à basse altitude ainsi que de fournir une contenance carburant accrue. 

Made in Taiwan 

Si quelques sociétés étrangères participeront à la production de l'appareil telles que Meggitt qui fournira les roues du train principal, les freins en carbone et les systèmes de commande de freins comme ils le font sur l’AT-3 et le F-CK-1 ou encore Martin-Baker qui fournira les sièges éjectables, plus de 55% des composants du Yong-ying seront fabriqués à Taiwan. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription