1
Défense
La Suisse reprend sa quête d'un nouveau chasseur
La Suisse reprend sa quête d'un nouveau chasseur
© C.Cosmao

| Antony Angrand

La Suisse reprend sa quête d'un nouveau chasseur

L'acquisition de 22 chasseurs Gripen E dans le but de remplacer la flotte de F-5E Tiger II fut rejetée en mai 2014 par les suisses à la suite d'un référendum. Cette décision n'a cependant pas influencé la nécessité de remplacer les 54 biréacteurs Tiger II en service depuis plus de 30 ans. Sur ce total, seuls une trentaine d'entre eux sont encore opérationnels. La question du remplacement des 31 F/A-18 doit également être réglée. Ces appareils seront en fin de potentiel de vol en 2025, l'extension de ce dernier sur une durée de cinq ans nécessitera un investissement estimé à hauteur d'un demi milliard de francs suisses (soit 0,4 Md€). 

Le 24 février, le Conseil fédéral suisse a été informé par le ministre de la Défense Guy Parmelin du lancement des travaux préparatoires prévus pour l’évaluation d’un nouvel avion de combat. D’ici au printemps 2017, un groupe d’experts interne répondra dans un rapport aux questions relatives au besoin, à la procédure et aux aspects industriels. Un groupe externe accompagnera ces travaux.

Au printemps 2016, le ministère de la défense (VBS) dressera également un groupe de surveillance composé d'un membre de chaque parti politique présent au sein du conseil fédéral. De plus, des représentants du VBS et d'autres départements ainsi que de l'industrie et de l'association des officiers suisses seront présents au sein du groupe. Le groupe consultatif suivra le travail du groupe d'experts, commentera les aspects basiques de l'acquisition et interagira avec le groupe d'experts.

En 2017, le financement pour la planification, les essais et la préparation d'acquisition (connu sous le nom d'EEP en Suisse) d'un nouveau chasseur seront soumis au parlement. Le département fédéral de la défense, de la protection civile et du sport (VBS) débutera ses travaux préliminaires au printemps 2016.

Le ministère de la défense établiera un groupe d'experts avec des représentants de l'Armée, d'Armasuisse et du secrétariat général du ministère de la défense. En janvier 2017, ces experts publieront un rapport relatif aux questions liées aux procédures, au cahier des charges et aspects industriels. Ces experts s'occuperont également du futur des appareils actuellement en service, le F/A-18 Hornet et le F-5E Tiger II. Ce groupe d'experts sera présidé par le chef d'état-major et supervisé par le chef de la défense et le chef de l'armement (armasuisse).

Selon le calendrier actiel, la sélection de l'appareil retenu se fera en 2020, la demande de fonds destinés à son acquisition sera soumise au parlement en 2022 et le nouvel avion verra ses livraions commencer en 2025.

 

 

Répondre à () :


Captcha
Simon.Perrault | 13/06/2016 23:28

Australiens et canadiens doivent également remplacer leurs F-18 vieillissant. Ces 2 pays envisagent de se procurer des SuperHornet en attendant de fixer leur choix sur autre aéronef de type Rafale ou Typhonn. La Suisse pourrait profiter de l'occasion pour négocier un achat de groupe!

| | Connexion | Inscription