0
Espace
La Russie à deux doigts de rater la mise sur orbite d’un satellite égyptien
La Russie à deux doigts de rater la mise sur orbite d’un satellite égyptien
© Roscosmos

| Pierre-François Mouriaux 182 mots

La Russie à deux doigts de rater la mise sur orbite d’un satellite égyptien

Grosse frayeur hier lors du lancement du satellite EgyptSat A à l’aide d’un Soyouz 2.1b de Roscosmos.

Pour son premier lancement de l’année, la Russie devait placer sur orbite basse le troisième satellite d’observation de la Terre égyptien, EgyptSat A, construit en Russie et en Biélorussie pour le compte de l’Autorité nationale de la téléobservation et des sciences de l'espace (NARSS).

Le lanceur utilisé, un Soyouz 2.1b, s’est

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.

Baïkonour Défaillance EgypSat Fregat Roscosmos Soyouz


Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité