0
Espace
La NASA prévoit trois tirs de roquettes en Australie
La NASA prévoit trois tirs de roquettes en Australie
© NASA

| Gaétan Powis 525 mots

La NASA prévoit trois tirs de roquettes en Australie

27 ans après le dernier tir dans le complexe de Woomera, la NASA s'apprête à lancer 3 roquettes en Australie. Chaque roquette aura un objectif bien spécifique et les tirs sont programmés pour le 26 juin, le 4 juillet et le 12 juillet.

Trois tirs de roquettes programmés

En 1995, la NASA effectuait ses derniers tirs de roquettes depuis le complexe de Woomera (Australie). Dans un communiqué de presse du 8 juin, la NASA a confirmé la reprise très prochaine des tirs en Australie. Ainsi, trois roquettes seront lancées à partir du Centre Spatial d'Arnhem (Territoire du Nord, Australie), géré par l'Equatorial Launch Australia (ELA). Les roquettes ont été transportées par barge et puis par camion jusque sur le site. Chacune des roquettes mesure environ 13 m de long et à une mission bien spécifique :

  • XQC sera tirée le 26 juin et transporte un calorimètre quantique à rayons X (XQC) afin de mesurer les rayons X. Ses mesures permettront de mieux comprendre le milieu interstellaire ainsi que son influence sur la structure et l'évolution des galaxies et des étoiles.
  • SISTINE sera tirée le 4 juillet et transportera un système Suborbital Imaging Spectrograph for Transition region Irradiance from Nearby Exoplanet host stars (ou SISTINE) provenant de l'Université du Colorado de Boulder (Colorado, États-Unis). Ce système étudiera comment la lumière ultraviolette des étoiles affecte les atmosphères des autres planètes qui les entourent.
  • DEUCE terminera cette campagne de tir le 12 juillet. Elle est équipée d'un Dual-channel Estreme Ultraviolet Continuum Expermient (DEUCE), provenant aussi de l'Université du Colorado de Boulder. Il doit mesurer le spectre de lumière ultraviolette extrême - qui n'a pas encore été étudiée jusqu'à présent. Les mesures permettront ensuite une modélisation beaucoup plus précise des étoiles équivalentes ou plus petites que notre Soleil et de comprendre leurs effets sur les atmosphères planétaires.

Une coopération longue qui continue

La coopération entre la NASA et l'Australie remonte au début du programme spatial américain jusqu'aux futures missions. On peut nomment citer :

  • le rôle important dans la communication et le suivi des modules Apollo grâce aux antennes du Canberra Deep Space Communication Complex
  • les lancements de roquettes depuis le complexe de Woomera (Australie), géré par la Royal Australian Air Force
  • les très prochains tirs de trois roquettes cités au début de cet article
  • la participation aux accords lunaires Artemis
  • la construction par l'Australie d'un petit rover lunaire qui sera emmené par la NASA sur la Lune
  • etc.

Centre Spatial d'Arnhem

Le Centre Spatial d'Arnhem est un centre spatial privé, situé au Nord de l'Australie :

  • proche de l'équateur (12° au Sud)
  • large gamme d'orbites et d'inclinaisons
  • conditions atmosphériques et météos excellentes
  • environnement géopolitique stable
  • infrastructure logistique intégrée

La NASA fait aussi office de tout premier client pour l'ASC, de premier tir depuis un site privé pour la NASA mais aussi pour l'Australie. Afin d'ajouter les différents composants nécessaires aux roquettes, la NASA a déployé sur place 60 personnels depuis le mois de mai afin de construire une base opérationnelle. Ils seront aussi rejoints par 15 scientifiques en juin afin de terminer les derniers préparatifs avant les lancements.

Construction du pas de tir pour les trois roquettes de la NASA.
Construction du pas de tir pour les trois roquettes de la NASA. © NASA
Construction du pas de tir pour les trois roquettes de la NASA.

Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité