0
Défense
La Malaisie choisit l'ATR 72MP de patrouille maritime
La Malaisie choisit l'ATR 72MP de patrouille maritime
© Leonardo

| Gaétan Powis 450 mots

La Malaisie choisit l'ATR 72MP de patrouille maritime

La Malaisie a récemment annoncé via Twitter que Leonardo allait prochainement recevoir une commande pour deux ATR 72MP afin de renforcer et surtout moderniser les moyens de patrouilles maritimes malaisiens. Il faut aussi ajouter l'achat de trois drones à Turkish Aerospace Industries.

Un détroit stratégique à contrôler

La Malaisie se trouve à un carrefour maritime important puisqu'une grande partie du trafic maritime passe par le détroit de Malacca en direction ou provenance de la Chine, de la Corée et du Japon. C'est donc une ressource économique importante pour le pays qui doit donc le sécuriser. C'est d'autant plus important que des actes de pirateries étaient souvent reportés entre 2000 et 2010. Dans ce but, la Malaisie cherche à augmenter ses faibles moyens de patrouille aérienne qui ne comprennent qu'un vieux C-130H et de trois King Air 200.

L'ATR 72MP de Leonardo

L'information a été annoncée via un tweet de Hishammuddin Hussein, le ministre de la Défense de Malaisie, publié ce 9 octobre. En tout, ce sont donc deux ATR-72 MP qui vont être prochainement commandés à Leonardo.

L'ATR 72MP se base sur l'avion de transport ATR 72-600. Il est développé afin de remplir des missions principalement à caractère maritime ;

  • SAR (Search And Rescue)
  • ASW (guerre anti sous-marine)
  • AsuW (guerre de surface)
  • patrouille des zones économiques exclusives
  • reconnaissance électronique (de type ELINT)

Il emporte notamment ;

  • un radar AESA Seaspray 7300E, capable de détecter, identifier et suivre une multitudes de cibles en surface et ce, à 360°.
  • un système d’identification automatique (AIS), permettant d'identifier et localiser n'importe quel cible équipé d'un transpondeur
  • un ASARS DF (Airborne Search And Rescue System Direction Finder), afin de localiser la direction des radios émettant sur les ondes 30 à 410 MHz (ondes SAR).
  • boule électro-optique afin d'acquérir un flux d'image d'une cible. En fonction de la boule installée, il est possible d'avoir un flux vidéo HD et couleur, infrarouge ou encore basse visibilité. Elle peut aussi comprendre un télémètre laser, un pointeur et désignateur laser, etc.

L'ATR 72MP est un avion très modulable. Il peut aussi servir d'avion de reconnaissance électronique en ajoutant par exemple le système passif Elettronica ELT-800V2, capable de détecter, analyser, identifier et géolocaliser la source d'ondes ELINT à 360°. Pour les missions ASW, il peut emporter des torpilles légères. L'équipage comprend :

  • 2 pilotes
  • 2 opérateurs systèmes de missions
  • deux observateurs

Ils seront aussi soutenus dans leurs tâches par trois CN-235 de transport (anciennement indonésien), qui sont déjà en train d'être convertis grâce à des fonds américains en avions de patrouille maritime. L'annonce du ministre de la Défense fait aussi mention de trois drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) de TAI mais le modèle n'est pas encore connu.


Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité