0
Défense
La DSCA autorise une éventuelle vente de 23 CH-47F à l'Égypte
La DSCA autorise une éventuelle vente de 23 CH-47F à l'Égypte
© US Army

| Gaétan Powis 329 mots

La DSCA autorise une éventuelle vente de 23 CH-47F à l'Égypte

Avec l'autorisation de la DSCA, il ne manquera plus que l'accord du Congrès pour que l'Égypte commande officiellement à Boeing Helicopter des CH-47F. En tout, la commande ne pourra excéder 23 hélicoptères CH-47F. Ce potentiel contrat est estimé à environ 2,6 milliards de dollars.

Le 26 mai, la Defense Security Cooperation Agency (DSAC) américaine a publié l'autorisation du Département d'État pour l'éventuelle vente de CH-47. Celle-ci doit dorénavant être confirmée par un vote au Congrès. Le gouvernement égyptien cherche à acquérir auprès de Boeing Helicopter de nouveaux hélicoptères de transport lourds CH-47F Chinook. La commande éventuelle comprendrait notamment :

  • un maximum de 23 CH-47F
  • 56 moteurs T-55-GA-714A (46 installés et 10 de rechange)
  • 52 système GPS/INS (46 installés, 6 de rechange), des radios HF, des jumelles de vision nocturne AN/AVS-6
  • 75 mitrailleuses M-240 (69 installées, 6 de rechanges), les munitions de 7,62, des radars RWR AN/APR-39
  • divers équipements optionnels tels que des bambi buckets, des systèmes d'extraction et d'insertion rapide par corde (FRIES)
  • autres pièces de rechange, l'entrainement, support logistique, etc.

Toutes les informations sont reprises dans le document publié à la fin de cet article. Par ailleurs, le CH-47F est une version modernisée du CH-47D, avec notamment un cockpit entièrement numérisé et une cellule modernisée. La livraison des moteurs T-55-GA-714A laisse pensé qu'il s'agit de la première version du CH-47F (2006) et non pas d'une éventuelle livraison du CH-47F block 2 (2020), équipée de moteurs plus puissants.

Le coût estimé de cette potentielle vente est de 2,6 milliards de dollars. En janvier 2022, la Force aérienne égyptienne avait la particularité de comprendre des hélicoptères de transports de fabrication russe/soviétique (Mi-8), européenne (avec notamment des AW139 et WS-61) et américaine (CH-47D). Actuellement, les États-Unis ont de bonnes relations avec l’Égypte, en tant que garant de la sécurité régionale et notamment du très stratégique canal de Suez. Le communiqué annonce d'ailleurs que l'équilibre régional ne sera pas altéré par cette livraison d'hélicoptères et que les Égyptiens n'auront aucun mal à les intégrer au sein de leur flotte. Cette relation avait déjà été confirmée récemment lorsque la DSCA avait approuvé le 25 janvier 2022 une potentielle livraison de 12 avions de transport tactique C-130J-30 Super Hercules à l’Égypte (coût estimé à 2,2 milliards de dollars).

Egypte Boeing Boeing CH-47 Chinook CH-47F Chinook


Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité