0
Ukraine
La défense antimissile ukrainienne fait des exploits avec l'Iris-T
La défense antimissile ukrainienne fait des exploits avec l'Iris-T
© Dhiel Defense

| Gaétan Powis 764 mots

La défense antimissile ukrainienne fait des exploits avec l'Iris-T

Les récentes frappes de missiles de croisière russes s’accompagnent également de nombreuses vidéos d'interceptions. Avec l'augmentation quantitative mais aussi et surtout qualitative des matériels livrés, la défense antiaérienne ukrainienne monte petit à petit en puissance. Le système moyenne portée Iris-T allemand semble tout particulièrement être efficace contre les cibles aériennes russes.

Des frappes intensives

Durant ces derniers jours, l'Ukraine a subi plusieurs vagues de missiles de croisière russes. Ce fut particulièrement le cas le 15 novembre, avec plus de 100 missiles lancés. Ces derniers visent principalement des objectifs stratégiques : centrales électriques, nœud ferroviaire ou routier, etc. mais tombent également sur des bâtiments sans aucune valeur militaire, à savoir des bâtiments résidentiels, systèmes de distribution de l'eau, etc.

Cette activité russe s'accompagne également d'une augmentation de la réactivité de la défense antiaérienne ukrainienne, dont plusieurs systèmes sont capables d'intercepter des missiles. Les vidéos d'interceptions de missiles de croisière russes sont d'ailleurs de plus en plus publiées depuis quelques temps, permettant de confirmer cette augmentation de l'activité antiaérienne (ou plutôt antimissile) ukrainienne. 

Un système semble toutefois sortir de la masse : le système antiaérien Iris-T. L'Allemagne avait promis de livrer quatre lanceurs à l'Ukraine mais ces-derniers ne pouvaient être livrés directement. Cependant, avec les frappes du début du mois d'octobre, l'Allemagne avait annoncé augmenter la vitesse de la livraison du 1er lanceur. Celui-ci était d'ailleurs en batterie non-loin de Kiev le 19 octobre puisqu'un restant de missile antiaérien provenant de ce système avait été retrouvé dans les bois de la capitale. Les vidéos ci-dessous ne sont que quelques exemples des vidéos concernant l'Iris-T en Ukraine.

Il faut noter que le tweet de droite ne permet pas d'identifier clairement la cible abattue. En revanche, la zone semble similaire entre les deux vidéos.

Montée en puissance ukrainienne

A terme donc, les Ukrainiens devraient recevoir un total de 4 lanceurs, dont un déjà livré.  Pour rappel, l'Iris-T est un système antiaérien développé et produit par Dhiel Defense. Il existe 2 versions ;

  • SLS (courte portée)
  • SLM (courte à moyenne portée)

Globalement, les Ukrainiens annoncent avoir interceptés 80 % des missiles russes. Cependant, ce taux de réussite est global ; en dehors de quelques NASAMS américains, Aspide espagnol et italien et IRIS-T allemand, les Forces armées ukrainiennes utilisent des systèmes antiaériens d'origine soviétique dont la précision n'est en rien équivalente à ces systèmes de dernière génération. De fait, leur livraison permet une augmentation des interceptions de missiles ou autre munitions (Shahed-136 d'origine iranien par exemple) russe. Certains officiels ukrainiens parlent d'ailleurs d'un taux impressionnant d'interception supérieur à 95 % pour l'Iris-T. Il faut noter qu'en plus des systèmes promis ou déjà livrés (article sur le sujet), ces systèmes modernes ou dernière génération seront prochainement rejoints par des systèmes antiaériens MIM-23 Hawk américains modernisés (plus d'infos ici) et 4 Avenger. Ce dernier système est un HUMVEEE équipé d'une tourelle comprenant 8 missiles antiaériens sol-air courte portée Stinger et 1 mitrailleuse FN Herstal calibre .50. Ce système sera surtout utile contre les Shahed-136 d'origine iranienne.


Répondre à () :

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité