advertisment-image

Inscription à la newsletter La Lettre de la Défense - réservée aux abonnés


0
Défense

La connectivité abolit les frontières

IFE

APPLICATIoNS SMARTPHoNE DÉDIÉES, PRoTECTIoN RENFoRCéE DES DONNÉES BANCAIRES… LES NouvEAuX IFE CoNNECTéS ouvRENT dE NouvEAuX TERRAINS dE jEu AuX PASSAGERS ET AuX COMPAGNIES.Le 3 mars dernier,la compagnie Singapore Airlines (SIA) lançait en première mondiale une nouvelle application baptisée « Companion ». Cette « appli » développée par MTT en partenariat avec Panasonic Avionics donne aux passagers un plus grand contrôle du système IFE à bord, avant même de monter dans l'avion. Elle permet par exemple de voir à l'avance l'ensemble de l'offre vidéo et audio qui sera disponible sur le vol et de présélectionner des listes de favoris.Elle permet aussi aux passagers de contrôler l'ensemble du système IFE de SIA (KrisWorld), en utilisant leur smartphone ou leur tablette. L'application est d'ores et déjà disponible sur tablettes (IOS et Android) et le sera pour les smartphones à compter du second trimestre 2016.

Cette application est un énième exemple de la révolution « connectée » que connaissent les IFE actuellement. Là aussi, on a repensé l'espace et l'accès aux systèmes de divertissement s'est affranchi des limites strictes de l'avion. Et cela ne fait que commencer. Selon une estimation faite PARTHALEs,70 % de la flotte mondiale seront en 2025 équipées de cabines « air to ground connectivity » offrant aux compagnies une infinité de nouveaux services à proposer aux passagers.Thales, qui vient de remporter l'appel d'offres de Singapore Airlines (voir notre encadré),travaille actuellement entre autres avec Turkish Airlines, Saudi Arabian Airlines, Oman Air et American Airlines. Elle est toujours challenger derrière le leader Panasonic Avionics, mais entend bien accroître sa position dans ce secteur.Elle dispose de deux atouts majeurs :la bande Ka,un système de connexion par satellite qui est pour l'instant le plus rapide du monde et une très grande expertise dans la protection et la sécurité des données informatiques et bancaires.Thales a aussi fait un grand pas en 2014 en rachetant la société américaine LiveTV,pionnière dans les communications haut débit,les services internet pour les compagnies et les passagers, et les solutions de connectivité multibandes à haut débit (bande Ku, bande Ka et bande L). « Le principe est de tendre vers une connectivité la plus proche possible de ce qu'un passager peut avoir au sol », explique un porte-parole CHEZTHALEs. « Les compagnies vont avoir la possibilité de proposer par exemple des ventes duty free directement à destination.Le passager pourra commander, payer avec sa carte de crédit et récupérer ses achats dans l'aéroport d'arrivée. Cette option est très intéressante pour les compagnies,car elle peut leur permettre de ne plus proposer les ventes à bord et gagner ainsi tout le poids des marchandises non transportées », poursuit-il.

DE NOUVEAUX LEVIERS DE REVENUS. Pour l'avenir, tout peut s'imaginer pour des ventes dématérialisées : billets de train, de métro, billetterie de spectacles ou carrément vente de forfaits voyages. Ces nouvelles possibilités sont aussi très intéressantes pour les voyageurs d'affaires. « Selon une étude faite récemment par plusieurs compagnies aériennes,un tiers des voyageurs d'affaires prennent l'avion en urgence sans avoir pu préparer ce qu'il y a après le transport aérien, explique-t-on chez Thales. La connectivité va permettre à ces voyageurs de discuter avec leurs collègues au sol pour envisager les meilleures options et prévoir une location de voitures, la réservation d'une chambre d'hôtel et tout ce dont ils auront besoin à leur arrivée. » Le cas échéant, les compagnies garderont la possibilité de rendre payant l'accès à ces prestations spécifiques, pour s'ouvrir de nouveaux leviers de revenus, via le développement des frais ancillaires.

Singapore Airlines veut jouer la complémentarité entre Thales et Panasonic QHEGUY JB uelques semaines après la signature d'un partenariat le 16 février dernier entre Thales et Singapore Airlines, pour que la firme française d'avionique équipe en IFE (système Avant et bande passante Ka) la future flotte d'A350 de SIA, la compagnie asiatique joue l'apaisement vis-à-vis de son partenaire historique Panasonic. « Chaque année, nous réexaminons dans le détail nos programmes de divertissement à bord et nous regardons ce qui peut être encore amélioré », explique Ng Yung Han, responsable senior innovation produits chez SIA. « Nous avons commencé à discuter avec Thales et ce qu'ils nous ont proposé nous a beaucoup séduits. La question est de savoir s'il est forcément nécessaire d'avoir un seul fournisseur pour les IFE à bord. Thales propose des applications que Panasonic ne propose pas et inversement. Même si cela peut être économiquement plus onéreux, la complémentarité entre les deux programmes peut nous permettre de donner un meilleur service à nos clients », précise-t-il. « Nous n'abandonnons pas Panasonic. Les premiers IFE de Thales arriveront dans la flotte d'A350 à partir de 2018 et cela ne concerne pour l'instant qu'un peu plus d'une vingtaine d'avions qui seront utilisés pour le réseau régional », réaffirme Ng Yung Han. Le reste de la flotte de SIA demeure en effet équipée avec les systèmes Panasonic. Rappelons ainsi que Singapore Airlines a été la première compagnie dans le monde à s'équiper du Panasonic eX2 en 2006 et à avoir installé l'eX3 sur les Boeing 777-300 ER entrés en service en septembre 2013. Le système eX3 est aussi disponible sur les A350, dont celui qui opérera son premier vol commercial entre Singapour et Amsterdam le 9 mai prochain.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription