9
Ukraine
L'Allemagne donne son feu vert pour la livraison de chars de combat Leopard en Ukraine
L'Allemagne donne son feu vert pour la livraison de chars de combat Leopard en Ukraine
© KMW

| Gaétan Powis 1226 mots

L'Allemagne donne son feu vert pour la livraison de chars de combat Leopard en Ukraine

Le Royaume-Uni avait ouvert les livraisons de chars de combat modernes à l'Ukraine mais n'est désormais plus le seul pays à livrer des chars : l'Allemagne a autorisé les pays détenteurs de chars Leopard à les livrer à l'Ukraine et a également annoncé l'envoi de chars Leopard 2A6. Les États-Unis ont également suivi avec l'envoi de 31 chars Abrams.

Un blocage allemand

Au début de l'invasion russe, le gouvernement allemand s'est montré très réticent à la livraison de matériels de combat à l'Ukraine. Aucune version officielle n'est disponible mais deux hypothèses semblent pouvoir exprimer cette position ;

  1. La dépendance énergétique : suite à sa décision de stopper ses centrales nucléaires, l'Allemagne est devenue très dépendante du gaz russe pour sa production d'électricité. Une politique de diversification avait bien évidemment été lancée mais en 2021, 52 % des importations de gaz de l'Allemagne provenaient de Russie. Cette politique de diversification s'est encore plus accélérée avec l'invasion russe de l'Ukraine pour arriver à environ 23 % de gaz provenant de Russie. De fait, la Russie disposait d'un levier important sur l'Allemagne.
  2. Une politique très pacifiste : au début de la guerre froide, l'Allemagne de l'Ouest récréée son armée. De nombreuses populations à travers l'Europe de l'Ouest perçoivent cette décision comme un très mauvais œil, quelques années après la Seconde Guerre mondiale. Le gouvernement allemand se lance alors dans une politique de réassurance ; la Bundeswehr est une armée de défense. Depuis lors, et fait historique, les Forces allemandes n'ont jamais envahi de territoire et ont seulement participé à des opérations extérieures dans le cadre de mandats de l'ONU. A cela s'ajoute la présence de nombreux mouvements pacifistes en Allemagne. C'est ainsi que l'Allemagne a soutenu les frappes contre l’État islamique en ne déployant que des ravitailleurs ou des avions de reconnaissance Tornado ; aucune action offensive de la Bundeswehr n'a eu lieu malgré les capacités importantes de la Luftwaffe. Cette politique semble toutefois diminuer en intensité ; augmentation du budget des Forces armées, volonté de remonter en puissance, etc.

Autorisation de lâcher les Leopard allemands...

Cependant, l'Allemagne s'est décidée à soutenir l'Ukraine : au départ, les livraisons se concentraient sur du matériel léger, d'infanterie, etc. mais a évolué vers des systèmes modernes comme les obusiers automoteur PzH 2000 ou RCH 155, les systèmes antiaériens Iris-T, etc. Une limite existait ; les chars Leopard 2 ! Ce 25 janvier, le gouvernement allemand a décidé d'autoriser les pays disposant de chars de combat Leopard à les livrer sans restriction à l'Ukraine.

Cette annonce s'accompagne également d'une livraison étonnante ; alors que de nombreux analystes penchaient pour une éventuelle livraison de Leopard 1 modernisés ou de versions anciennes du Leopard 2, désormais retirées du service actif par l'Allemagne, le gouvernement allemand a déclaré qu'il allait transférer 14 Leopard 2A6 à l'Ukraine ! Cette version date de 2001 et n'est "dépassée" que par les variantes du Leopard 2A7 (2014) et Leopard 2A7V (2021) mais représente tout de même le principal fer de lance de la cavalerie lourde allemande. Ainsi, en 2021, l'Armée de terre allemande (Heer) disposait de ;

  • 225 Leopard 2A5/A6
  • 59 Leopard 2A7/2A7V
  • Approximativement 55 Leopard 2A4 en stock

... polonais, danois, espagnols et bien d'autres

Le char Leopard 2 est utilisé au sein de nombreuses armées à travers le monde, comme démontré par les nombreux drapeaux sur l'exemplaire du Leopard 2A7 présenté durant le salon Eurosatory 2022. De fait, les Ukrainiens souhaitaient depuis longtemps recevoir ce type de chars de combat : plusieurs livraisons potentielles de plusieurs pays mais ne nécessitant pas des entrainements extrêmement différents. Il ne manquait donc plus que l'autorisation du gouvernement allemand !

Leopard 2A7 présenté au salon Eurosatory 2022 sur le stand de KNDS. Les nombreux drapeaux sur la gauche du châssis démontrent la réussite internationale de cette famille de char de combat.
Leopard 2A7 présenté au salon Eurosatory 2022 sur le stand de KNDS. Les nombreux drapeaux sur la gauche du châssis démontrent la réussite internationale de cette famille de char de combat. © Gaétan Powis
Leopard 2A7 présenté au salon Eurosatory 2022 sur le stand de KNDS. Les nombreux drapeaux sur la gauche du châssis démontrent la réussite internationale de cette famille de char de combat.

Au sein de ces nombreux pays, la Pologne s'est déjà montrée très favorable à la livraison de certains de ses Leopard 2A4PL. D'autres pays sont aussi en discussions pour livrer des chars Leopard : Danemark, Espagne, Norvège, Pays-Bas... Il ne faut pas aussi négliger les apports éventuels des industriels allemands en charge de la production et de la modernisation des Leopard. En effet, l'entreprise allemande Rheinmetall a indiqué le 24 janvier 2023 qu'elle serait disposée à livrer 139 chars Leopard à l'Ukraine (51 Leopard 2 et 88 Leopard 1) dont 29 Leopard 2A4 pourraient être livrés pour avril ou mai 2023 et 22 autres pour la fin de l'année 2023 voire le début de l'année 2024.

Presque 300 chars de plus !

Le président américain Joe Biden a officiellement annoncé ce 25 janvier l'envoi de 31 chars de combat M1 Abrams en Ukraine. La version spécifique n'est pas encore connue mais doit probablement être des M1A1 ou M1A2. Ces tanks devraient être livrés via l'Ukraine Security Assistance Initiative (USAI) et non pas via le Presidential Drawdown Autority. De fait, l'Ukraine en une dizaine de jours, pourrait recevoir 110 chars de combat modernes à très modernes (Challenger 2, Abrams, Leopard 2) et 88 chars de combat de génération précédente (Leopard 1), soit un total de 198 chars ! Ce à quoi il faut aussi ajouter les 90 T-72EA modernisés par les États-Unis, les Pays-Bas et la République Tchèque. Par ailleurs, ce nombre va très rapidement augmenter avec les annonces d'autres états utilisateurs du Leopard, depuis que le gouvernement allemand a donné son feu vert.

Pour information, les Forces terrestres ukrainiennes disposaient de 1.990 chars de combat :

  • 858 chars de combat actifs
  • approximativement 1.132 stockés

Ces livraisons vont permettre de combler les pertes subies depuis le début du conflit (449 chars de combat ukrainien hors de combat confirmés) par des chars modernes ou de génération précédente. Il existe toutefois un risque logistique ; plus les modèles seront différents, plus l'entretien sera compliqué. Une solution existe : le gouvernement allemand et KMW se sont mis d'accord pour installer un site d'entretien des matériels du groupe KNDS et fournis à l'Ukraine (article sur le sujet). En revanche, leur efficacité sur le terrain dépendra réellement de l'entrainement et de l'utilisation de ces blindés par les tankistes ukrainiens. Le char de combat moderne ne représente que la partie immergée de l'iceberg : en rase campagne, il est protégé par des systèmes antiaériens de différentes portée (l'aviation russe ne semble plus tellement un problème mais certains drones suicides peuvent être dangereux), accompagnement de blindés légers pour la reconnaissance, l'infanterie en cas d'engagement en milieu restreint (ville ou village mais aussi forêt,...).

Leopard 2A6

Fort de ses capacités, les Leopard 2 de la Heer n'ont jamais été remplacé par un autre modèle de char. Au contraire, elle a plutôt décidé d'améliorer à de nombreuses reprises son parc de Leopard. Ainsi, le Leopard 2A6 reprend les caractéristiques principales suivantes :

  • Le nouveau canon Rh-120 L/55 de 120 mm, spécialement conçu pour percer les blindages des nouveaux chars russes (T-80B, T-90,...)
  • Châssis renforcé avec une capacité de protection (passive) contre les mines, assurant une meilleure survivabilité de l'équipage
  • Système électro optique (jour/nuit) de reconnaissance à longue distance
  • Poste de conduite rénové et repensé, permettant une meilleure maniabilité de l'engin
  • Ajout d'une capacité de vision nocturne pour le conducteur (imageur thermique et amplificateur de faible luminosité)
  • Possibilité d'intégrer (en option) un téléphone extérieur pour l'infanterie débarquée, l'ajout d'un système de commandement et d'information,...

Il reprend bien évidemment les caractéristiques des versions précédentes, et notamment le blindage supplémentaire de la tourelle du Leopard 2A4. Les améliorations et ajouts apportent une augmentation de la masse de combat : contrairement aux 55 tonnes du Leopard 2, le Leopard 2A6 dispose d'une masse de 62,5 tonnes. Cela ne diminue que très légèrement sa mobilité : c'est un char avant tout pensé pour la contre-attaque ; contrairement au très lourd Challenger 2, le Leopard 2 et ses sous-variantes se veulent très mobiles en tout-terrains. Son canon est équipé d'un système de stabilisation très avancé.


Etats-Unis états-unis USA Abrams M1 Abrams Char de combat Allemagne Leopard Leopard 1 Leopard 2 Leopard 2A6 KMW Rheinmetall Ukraine guerre en ukraine

Répondre à () :

عبد الكريم | 26/01/2023 10:30

Que veut dire presque 300 ? Tous sa vas finir de la même façon que vos armes en Syrie c'est a dire a que dalle

Cmd. Dany | 26/01/2023 10:35

Troll ?

Cmd. Dany | 26/01/2023 10:33

Il faut se rendre à l’évidence. 1. Il n’y a pas de pilote dans l’avion politico-militaro-stratégique européen. Aucun pays européen n’est capable d’assumer le leadership et les Americains seront, à nouveau, appelés à l’aide.

Cmd. Dany | 26/01/2023 10:40

2. Qu’attendent les dirigeants européens pour faire voter des lois interdisant aux industries de l’armement d’encore distribuer des dividendes à leurs actionnaires au lieu d’investir dans de nouvelles chaînes de fabrication ?

Cmd. Dany | 26/01/2023 10:55

3. C’est triste à dire mais il n’y a que les Allemands (secteur privé !) de Rheinmetall qui profite de la situation pour ouvrir de nouvelles chaînes de production... Qu’attendent les Français de Dassault et de MBDA ? Qu’attendent les Franco-Allemands de KNDS pour produire leur dernière version du char de combat présenté à Eurosatory ? Qu’attendent les Italo-Britanniques de Thales ?

Cmd. Dany | 26/01/2023 11:51

4. Il est certain qu’aucun pays ne "cédera" des F35 à l’Ukraine. Par contre, la livraison de F16 n’est plus qu’une question de temps. Avec les Rafale et les Eurofighter, les Européens disposent d’avions supérieurs aux avions russes. Nous avons l’opportunité de livrer un nombre réduit de ces avions, au standard le plus récent, pour les tester face aussi systèmes de défense russe. Pourquoi ne pas saisir cette opportunité ? Au niveau commercial, ce serait un atout formidable !

عبد الكريم | 26/01/2023 10:48

Du continent africain et des pays arbres en voi sa comme une guerre contre l'impérialisme usa après que Sarkozy vous a remis la laisse les américains la serre fort les industries stratégique en etai vrndu au usa dans compté les poulet fourrer a la sauce qu'elle maladie tu souhaites jai tous ce qui te faut . Les retraites au caniveau mai il y a de l'argent pour satisfaire les usa en verras la solidarité européen si il tient bon quand Kiev sera anéanti . et que des millions de plus viendront toquer la porte

Cmd. Dany | 26/01/2023 11:09

Si tu as des Euros, nous on veut bien de vendre des poulets de Bresse. 🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣 Mais si tu préfères de la véritable choucroute alsacienne, dis le nous.

| 26/01/2023 14:55

jmarc G. Je suis bien d'accord avec le comdt Dany, je lis un commentaire en français de Choucroute, ou l'inverse.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité