2
Avions de combat
Irak : Les Rafales detruisent deux pick up (MàJ)
Irak : Les Rafales detruisent deux pick up (MàJ)
© EMA

| GBelan

Irak : Les Rafales detruisent deux pick up (MàJ)

L'information vient de l'Etat Major des Armées (EMA): au cours d’une mission de reconnaissance armée dans la région de Tikrit, à 200km au Nord de Bagdad, des objectifs mobiles ont été traités par deux Rafale, qui ont tirés trois bombes guidées laser GBU-12. Les chasseurs français, équipés de pod de désignation Damocles, ont porté leurs frappes entre 12h15 et 13h15 (heure de Paris). Deux pick-up terroristes ont été détruits.

Durant ce vol d’environ huit heures, les deux Rafale ont été ravitaillés à cinq reprises par les avions alliés américains et australiens engagés sur zone, précise l'Etat Major des Armées. Donc pas de ravitailleur français en vol.

Rappelons que le dispositif français à Al Dhafra (E.A.U.), dans le cadre de l'opération Chammal, compte neuf avions Rafale, un avion de ravitaillement C135 et un avion de patrouille maritime Atlantique 2. La frégate anti-aérienne Jean Bart, complètera bientôt ce dispositif, effectuant des missions de contrôle aérien de l’ensemble des moyens présents sur zone.

Retour sur ces chiffres qui parlent d'eux même: pour seulement deux pick up, il aura fallu rien de moins que deux Rafales et trois bombes! Notons que la GBU-12 peu manoeuvrante n'est pas l'armement le plus adapté pour traiter des cibles mobiles. Pourquoi les Rafales ne sont pas équipés de AASM, en mode guidage laser, bien plus adaptés pour ce genre d'engagement?

Il s'agit de la troisième frappe française, les deux premières étant intervenues le 19 et le 26 septembre. Or, selon l'EMA, les avions français Rafales sortent en missions quotidiennement. Les frappes françaises donc bien rares... Ce qui révèle deux choses: les français sont très prudents dès qu'il faut tirer. Ensuite, qu'il n'y a plus de cibles en dures... celles évidentes ont été déjà traitées, le mouvement Daesh s'est adapté au sol et avance masqué. Enfin, le régime irakien aurait émis des protestations contre la destruction de ses infrastructures... Il faut donc faire avec!

Autre évolution possible pour l'opération Chammal: la question des frappes en Syrie est clairement posée, reconnait-on à la défense. Car le danger est bien là: que la France apparaisse comme un allié timide de seconde zone. Avec pour conséquence directe, d'être dégagé du commandement et de la prise de décision...

 

Répondre à () :


Captcha
olivier.bo2web | 13/08/2016 17:33

Quand on voit le prix des bombes AASM comparé à celui des pick-up ! Pas très encourageant...

spitfire | 14/09/2016 23:53

je ne veux dans aucun critiquer l'aviation Française, qui fait bien son travail vis à vis de DAECH, mais notre gouvernement que fait il ? si il y à plus d'argent dans les caisses de l'état pour acheter des bombes AASM, c'est la le vrai problème!!!!, nos chers pilotes font avec les moyens du bord!!!!! et ne tirent pas à l'aveuglette, donc économie, tout cela est vraiment navrant pour deux pick-up!!!!!

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription