advertisment-image

Inscription à la newsletter La Lettre de la Défense - réservée aux abonnés


1
Industrie
Hypersonique : La Nasa signe avec Aerion et GE
Hypersonique : La Nasa signe avec Aerion et GE
© Aerion

| Antony Angrand

Hypersonique : La Nasa signe avec Aerion et GE

La Nasa veut explorer les applications commerciales potentielles dans le domaine de vitesse hypersonique. Dans ce cadre, elle a attribué deux nouveaux contrats soutenant des travaux de conception, dont un à Aerion pour étudier un avion à "haut mach" et de propulsion à grande vitesse à GE Aviation.

De l'AS2 à l'hypersonique 

Aerion, avionneur nord américain qui développe l’avion d’affaires supersonique AS2 qui devrait voler à Mach 1,4 ne s'est jamais caché qu'il voulait entre autre concevoir un jet hypersonique. La nouveauté repose sur le contrat signé avec la Nasa, qui vise à explorer les technologies de gestion thermique pour une future génération d’avions commerciaux qui pourraient fonctionner dans le haut supersonique et même l'hypersonique, soit entre Mach 3 et Mach 5. Cet accord récemment signé poursuit la collaboration entre Aerion et la Nasa qui a débuté en 2012.

Combiné turbo-statoréacteur 

Le contrat avec General Electric Aviation concerne de son côté les composants céramiques à haute température et la recherche sur le cycle combiné basé sur turbine (TBCC, soit un combiné turbo-statoréacteur) pour les avions évoluant à haut Mach. Il sera basé sur des études entreprises sur un turboréacteur F101 du même motoriste qui propulse par ailleurs le Boeing (Rockwell) B-1.

Répondre à () :


Captcha
Dejuly | 12/02/2021 12:36

La france doit avec le Concorde passé, continuer au développement et les anglais un avion hypersonique tout est possible nous y avons les compétences

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription