0
Aviation Civile
Gulfstream lance les G500 et G600 dans l'arène
Gulfstream lance les G500 et G600 dans l'arène
© Gulfstream

| Léo Barnier

Gulfstream lance les G500 et G600 dans l'arène

Deux « petits » nouveaux débarquent dans l'aviation d'affaires haut de gamme. Gulfstream vient de lancer, le mardi 14 octobre, deux modèles de biréacteurs à large cabine et long rayon d'action. Il s'agit du G500 et du G600. Ces deux avions «  conçus à partir d'une feuille blanche  » sont issus du programme P42. Si quelques fuites avaient percé sur le sujet, aucun observateur n'avait prévu qu'il donne naissance à deux avions distincts. Ils succéderont respectivement au G450 entré en service en 2001 et au G550 arrivé en 2004. Ces derniers étaient pour leur part des versions modernisés des GIV et GV, mis au point dans les années 1980 et 1990. Ils viendront ainsi s'intercaler entre les appareils de la gamme Dassault Falcon 5X/7X/8X.

 

Les deux avions ont été dévoilés au cours d'une cérémonie à Savannah, devant un parterre de 3 000 personnes dont Phebe Novakovic, président et directeur général de General Dynamics (maison-mère de Gulfstream). A cette occasion, le constructeur américain a réalisé ce qui est sûrement une première : la sortie d'usine (rollout) du premier prototype du G500 le jour même du lancement officiel du programme. L'avion – sous tension – était disposé devant le hangar où s'est tenu la présentation. Moins avancé, le G600 était représenté par une maquette de près de 21 m du cockpit et de la cabine.

 

Déjà assemblé, le G500 volera dès l'année prochaine. Le calendrier de développement semble étrangement long. La certification de l'appareil n'est attendue qu'en 2017, probablement au second semestre. Au moins deux ans d'essais en vol sont donc prévus. Et l'entrée en service n'interviendra qu'en 2018. Le G600 doit quant à lui prendre son envol 12 à 18 mois après le G500, vraisemblablement en 2016. Ses débuts opérationnels sont attendus en 2019.

 

Les deux appareils sont capables d'accueillir jusqu'à 18 passagers. Plus petit, le G500 dispose d'une cabine de 12,65 m, soit 1,12 m de moins que le G600. En revanche la hauteur (1,93 m) et la largeur (2,41 m) sont identiques sur les deux appareils. Ils se situent ainsi entre le G280 et le G650. Tous deux sont dotés d'une vitesse de pointe très élevée de Mach 0,925. A Mach 0,85, le G500 est capable de franchir 9 260 km avec huit passagers à bord et trois membres d'équipage. Le G600 peut parcourir 11 482 km, avec un membre d'équipage en plus.

 

Les deux avions sont équipés du nouveau cockpit Gulfstream Symmetry Flight Deck, basé sur la suite avionique Primus Epic d'Honeywell. Il est doté notamment de panneaux de commande tactiles. Il comprendra aussi une visualisation tête haute (VTH), et les désormais incontournables systèmes de vision synthétique (SVS) et de vision améliorée (EVS). Enfin, les G500 et G600 seront dotés de commandes de vol électriques sur les trois axes, comme le G650.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription