0
Défense
Forces spéciales : l'exercice Athena bat son plein
Forces spéciales : l'exercice Athena bat son plein
© Jean-Marc Tanguy

| Jean-Marc Tanguy 287 mots

Forces spéciales : l'exercice Athena bat son plein

La brigade des forces spéciales Air (BFSA) organise depuis le 2 mai et pour encore une semaine son exercice annuel majeur.

Déploiement autour de la base pivot de Cazaux

Plusieurs centaines d’aviateurs sont déployés autour de la base pivot de Cazaux (Gironde) : opérateurs issus de la BFSA mais aussi du commandement des forces spéciales Terre (4 hélicoptères du 4e régiment d’hélicoptères des forces spéciales, des commandos du 1er RPIMa), des aviateurs des modules d’appui aux opérations spéciales (MAOS) et des unités référentes, comme la 33e escadre de surveillance, de reconnaissance et d’attaque et le régiment de chasse 2/30 Normandie-Niemen.

Airbus C295 et Lockheed Martin MC-130J

L’exercice rameute bien au-delà des unités françaises, avec un Airbus C295 et des commandos parachutistes de l’Ejercite del Aire, ainsi qu’un MC-130J de l’Air Force Special Operations Command. Ces vecteurs furent les bienvenus, étant parfois les… seuls aéronefs de l’exercice à voler. C’est dire que l'exerice Afhena a désormais trouvé sa vitesse de croisière, en permettant de travailler l’interopérabilité et de réaliser la préparation opérationnelle du prochain mandat de la Task Force Sabre, tout en réalisant, cette semaine, un scénario axé sur la haute intensité.

L'escadron 3/61 Poitou a réussi à mobiliser

La BFSA rappelle donc, comme le commandement des opérations spéciales, son aptitude à répondre aux sollicitations du CEMA dans le contre-terrorisme et la haute intensité (le thème de notre dossier du prochain numéro de  l’hebdomadaire, consultable dès jeudi soir sur notre appli Air & Cosmos). Malgré une disponibilité actuellement défavorable, l’escadron de transport 3/61 Poitou a réussi à mobiliser un Twin Otter et un C-130H Hercules, de quoi permettre un avitaillement d’hélicoptères du 4e RHFS, mené jeudi soir sur une des pistes de la base aérienne de Cognac. Entre le retour d’un vol de Reaper, et pendant que les PC-21 de l’école de l’aviation de chasse menaient leurs vols de nuit...


Répondre à () :

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

Parole d'experts

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité