Répondre à () :

Loufi | 09/07/2021 15:42

Et aucune réaction de la France, comme d'habitude, de la mollesse encore et encore. Autant ne pas participer. S'ils demande des capacités que le rafale n'a pas, pk perdre son temps ? A qu'à d le développement de ces capacités ?? Pendant ce temps, Boeing avance.

Hannosset Étienne | 09/07/2021 18:58

De la mollesse de la part de la France ? Je ne crois pas. Le problème commercial de Dassault est que le Rafale est un avion franco-français et qui ni Dassault ni la France n’ont la capacité financière pour vendre un avion à perte ! Les USA ont cette capacité financière, 4 pays européens dont l’Allemagne (!) ont (mais pas trop) cette capacité. La France ne l’a pas. Money, money...

Loïc | 12/07/2021 10:56

Ne seriez-vous pas de mauvaise foi: "Contrairement au Rafale, le Typhoon n'est pas utilisable sur porte-avions et les Britanniques doivent cofinancer un second projet très couteux de 6,9 milliards d'euros pour acheter 50 Lockheed Martin F-35 Lightning II (coût unitaire 100 millions de livres) qui équiperont leur porte-avions de la classe Queen Elizabeth vers 2020. Les 216 Typhoon et F35 britanniques reviendront donc à 50,5 milliards d'euros à comparer aux 40,69 milliards d'euros pour les 286 Rafale français, soit 64 % de plus par avion et un retard de 7 ans sur le programme Rafale (Les capacités multi-rôles du Typhoon équivalentes au standard F3 du Rafale ne seront livrées qu'en 2018)." Parfois (souvent) on est mieux seul que mal accompagné!

Ronfly | 09/07/2021 21:12

En fait si il y a une réaction mais elle ne sera pas public. Le Rafale peut sans problème fournir la capacité SEAD avec un brouillage offensif avec le standard F4.2 qui leurs est proposé.

Hannosset Étienne | 10/07/2021 00:46

Et donc ? Money, money...

Loufi | 13/07/2021 05:29

C'est encore pire car quand on voit la propagande US, c'est affligeant que les commerciaux fr n'aient toujours pas compris le pouvoir de l'opinion publique et de la vente de rêve aux quidam plus habitués et lire Closer qu'air et cosmos. La discrétion et le politiquement correct ne marchent pas ! Il y a assez d'exemples pour le confirmer. Si vous voulez l'exemple le plus marquant, lisez l'histoire du F23 vs F22

gerfaut | 09/07/2021 21:29

Ce n'est pas parce que les Ricains et nos voisins baissent leur froc que l'on doit faire pareil et brader nos bijoux de famille.

Hannosset Étienne | 10/07/2021 00:43

Un bijou avec un vieux radar ?

Math | 10/07/2021 09:21

Les USA n’ont aucun élément tangible à mettre dans la balance en terme de performance, donc ils bradent, c’est logique. Pour l’eurofighter, ça ressemble de plus en plus à « on vous re fourgue le tout, à pas cher ». Sur le plan programmatique, on ne voit plus du tout qui fait quoi.

Ricordel Franck | 11/07/2021 08:23

1000 fois d'accord avec vous !

Titi | 10/07/2021 23:39

Le rafale a une chance en Finlande, avion mature, fiable éprouvé, évolutif alors qu'en Suisse , pays sans ennemi entouré de nations otan , il était surdimensionné. En réponse à Hosset étienne , non pas un vieux radar mais un radar amélioré et fiabilisé depuis une dizaine d'année, les concurrents peuvent ils en dire autant ? car à la guerre, un bug coûte la vie !

Gustamer | 22/07/2021 19:19

Ou làlà, un vieux truc bricolé, et vous êtes content ? Vous savez à la vitesse ou ça va, c'est objectivement un "vieux radar" ! Appelons un chat, un chat !

Ricordel Franck | 11/07/2021 08:21

Ah comme elle est belle cette Union Européenne. ... même pas un programme commun même dans la défense. .. c'est beau de voir autant de pays européens unis sans la France ! Le Général De GAULLE doit se retourner dans sa tombé ! Encore une fois et ce n'est pas nouveau, depuis avant même Napoléon la France est seule contre tous ! Vive l'Europe désunie ...

Loïc | 12/07/2021 10:58

En effet, il temps de quitter ce TITANIC fédéral et de reprendre notre liberté et nos attributs par la même occasion!

Damien | 08/09/2021 14:31

Je me demande si le fond du problème ici en Finlande (comme en Belgique, Italie, GB, Pays-Bas...) n'est pas d'ordre stratégique tout simplement, indépendamment de toute considération technique/financière de l'avion ? Concrètement, les US monnaient leur protection : le parapluie nucléaire américain contre l'achat de trucs volants made in USA... Un exemple pour abonder (comment expliquer l'humiliation des Belges qui pensaient avoir un "retour industriel") est l'Allemagne : le traité d'Aix la Chapelle a été un préalable au SCAF (les Allemands souhaitant probablement avoir l'assurance de disposer sur leur territoire constamment d'ogives, ils ont du négocier qu'en cas de retrait US, suite au non achat de F35, la France leur en disposerait). Les Italiens, Belges ont des bases US sur leur sol avec des ogives...

| | Connexion | Inscription