2
Industrie
Filière aéro : le plan de relance du syndicat CFE-CGC
Filière aéro : le plan de relance du syndicat CFE-CGC
© DR

| La rédaction

Filière aéro : le plan de relance du syndicat CFE-CGC

Alors que se négocient les modalités du fonds de soutien à la filière aérospatiale entre gouvernement et grands donneurs d'ordre, le syndicat CFE-CGC fait ses propositions pour le futur plan de relance.

Plan de relance pour l'aéro

Forte de ses plus de 30 % de représentativité sur le périmètre Gifas, la CFE-CGC Aéronautique Espace et Défense vient de publier ses propositions pour le plan de relance de la filière aérospatiale qui doit être annoncé par le gouvernement la semaine prochaine au terme de longues discussions avec les différents acteurs de la filière. Le détail de ces propositions fait 15 pages bien serrées et le document peut être téléchargé ci-dessous. Les propositions de la CFE-CGC se déroulent sur trois axes.

Un fonds qui a fait ses preuves

D'abord, le court terme en "relançant le transport aérien en prenant des mesures fortes en association avec d’autres Etats permettant de rassurer les passagers et d’‘inciter les compagnies aériennes à renouveler leur flotte avec des avions moins polluants, en sécurisant des investissements industriels comme la future chaîne A321 XLR sur Blagnac, en préservant les emplois et les compétences tant que la durée de la crise conjoncturelle n'est pas établie par la mise en place de mesure d’Activité Partielle Longue Durée" et en "créant un fond de revitalisation de type Aerofund (mise de fonds des big four + abondement d’entités de type BPI)". "Cette mesure a déjà démontré son efficacité et permettrait la recapitalisation de PME et ETI de la supply-chain.", rappelle le syndicat.

Jouer sur la dualité civil-militaire

Sur le moyen terme, le syndicat propose de s'appuyer sur "l’aspect dual de la filière. Soutenir l’industrie de défense, c’est bien sûr soutenir l’industrie aéronautique civile (lancement tranche 5 Rafale, HIL, SCAF, commandes d’hélicoptères...). Ce sont les mêmes entreprises. De même, il s'agit de soutenir la solidarité au sein de la filière par une réorganisation, consolidation de la supply-chain et introduction d’un code de bonne conduite aux donneurs d’ordre afin que ces derniers n’incitent pas leurs sous-traitants à délocaliser leur production". Enfin, introduire "une taxe carbone sur les produits importés". 

Lancer un programme d'avion "propre"

Pour le long terme : accélérer le soutien des projets à faible maturité technologique autour de la transition écologique, établir des filières stratégiques en relocalisant les composants stratégiques en France et participer au lancement d’un programme d’avion « propre » horizon 2035.

Découvrir les détails de la "note de contexte" réalisée par la branche Aéronautique Espace Défense du syndicat CFE-CGC en téléchargeant le fichier ci-dessous.

Répondre à () :


Captcha
Cochener | 06/06/2020 10:54

Il faut absolument développer la filière « puces » européenne qui est l’une des conditions de survie de tous les autres secteurs et assure leur indépendance stratégique.

Pisson Christian | 12/06/2020 10:27

Ancien de l'Aéronautique Pilote A.+ H / Inspecteur BV /Technicien / CGC Bravo. SVP se battre pour "LES AILES FRANÇAISES." "C'est à la FRANCE que le MONDE doit ses AILES"

| | Connexion | Inscription