0
Espace
Entrée en scène du microlanceur Astra © Astra

| Pierre-François Mouriaux

Entrée en scène du microlanceur Astra

La discrète startup californienne Astra doit effectuer son premier lancement orbital le 25 février depuis la base de Kodiak, en Alaska, pour le compte de la Darpa.

Créée en 2005 à Alameda, dans la baie de San Francisco (Californie), la société Astra (ex-Ventions) s’apprête à effectuer le premier lancement de son microlanceur à ergols liquides Rocket 3.0 de 11,6 m de haut, conçu pour placer sur orbite basse des charges utiles de 50 à 150 kg.

L’objectif est ce vol inaugural, baptisé « One of three » (Un sur trois), est d’embarquer vers une orbite basse héliosynchrone quatre démonstrateurs technologiques pour le compte de la Darpa(Defense Advanced Research Projects Agency), l'agence américaine en charge des projets de recherche avancés de défense, dans le cadre de son concours de lancement Launch Challenge. Celui-ci fixe comme objectif le lancement de deux fusées légères depuis deux sites différents en l’espace de deux semaines, ou depuis le même site mais avec quelques jours d’intervalle. Astra est l’un des trois finalistes de ce concours, qui recensait 60 candidats au départ.

Le premier vol de la Rocket 3.0 est prévu ce 25 février à 20h30 UTC depuis la base PSCA (Pacific Spaceport Complex – Alaska), située sur l’île de Kodiak (Alaska). Cette base ouverte en 1998 est généralement dédiée à des essais militaires américains suborbitaux.

Un second vol de la Rocket 3.0 devrait intervenir début mars, toujours depuis Kodiak.

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription