0
Défense
Enhanced Air Policing : la France prend le relais
Enhanced Air Policing : la France prend le relais
© Armée de l'Air

| BOQUET Justine

Enhanced Air Policing : la France prend le relais

La France a succédé à la Pologne à la tête de la mission de l'Otan enhanced Air Policing (eAP).

OTAN.

Le 30 avril dernier, la France a pris le relai de la Pologne dans le cadre de la mission de l'OTAN enhanced Air Policing. Pour l'occasion quatre Mirage 2000-5 ont été déployés sur la base aérienne d'Amari, en Estonie. Appartenant au Groupe de chasse 1/2 Cigognes de Luxueil, ces aéronefs sont « chargés de surveiller et faire respecter l'intégrité de l'espace aérien balte », rapporte l'armée de l'Air. Une mission au cœur des prérogatives de l'OTAN et faisant également partie des mesures de réassurance.

 

Scramble.

Les Mirage 2000-5 français seront mobilisés pour une période de 4 mois et effectueront leur mission entre le 1er mai et le 31 août. Ils resteront en alerte afin de pouvoir décoller en quelques minutes suite au déclenchement de l'alarme. « Leur objectif sera de prendre contact avec tout aéronef pénétrant dans l'espace aérien balte et ne répondant pas, au minimum, à un des trois critères suivants ; contact radio, annonce du plan de vol et identification de l'aéronef », explique l'armée de l'Air.


Dispositif complet.

Le dispositif d'Amari est complété par celui de Siauliai en Lituanie, qui héberge la mission Baltic Air Policing. Cette base accueille ainsi des chasseurs espagnols F-18, l'Ejercito del Aire étant actuellement le pays leader sur cette mission. Le Royaume-Uni soutiendra également l'effort à travers le déploiement d'Eurofighter.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription