4
Espace
Emmanuel Macron compte investir dans le secteur spatial
Emmanuel Macron compte investir dans le secteur spatial
© Elysée / YouTube

| Pierre-François Mouriaux 484 mots

Emmanuel Macron compte investir dans le secteur spatial

Lors de son discours de présentation de France 2030, le chef de l’Etat a annoncé un plan d’investissement de 30 Md€ sur cinq ans, dont 2 Md€ qui se répartiront entre le secteur de l’innovation dans la culture, le domaine spatial et l’exploration des fonds marins.

Un capital français

A l’occasion d’un discours de près de deux heures (à revoir sur https://youtu.be/v9mQlu-EQ-I), le président de la République a présenté le 12 octobre les dix objectifs du plan France 2030.

L’espace et les fonds marins constituaient les deux dernières priorités du chef de l’Etat, qui considère que « nous sommes une nation qui a un capital historique, industriel, géographique et imaginaire sur ces deux grands sujets qui ont toujours tiré les grandes innovations dans l’aéronautique ou dans beaucoup d’autres secteurs ».

A propos du premier, Emmanuel Macron souhaite que la France prenne toute « sa part à la nouvelle aventure », dans le contexte du New Space qui est en train de se construire « beaucoup plus vite qu’on ne le croyait », avec de nouveaux acteurs qui ont émergé.

 

Le modèle SpaceX

N’hésitant pas à citer SpaceX, le chef de l’Etat souligne que ces nouveaux entrants ne sont pas arrivés « par la grâce ou le hasard » mais souvent « avec l’investissement massif d’agences d’Etat et d’argent fédéral », auquel se sont ajoutées des innovations de rupture portées par des acteurs innovants », qui changent les pratiques et les habitudes industrielles – « ça marche ».

Jusqu’alors, le secteur spatial était « monde oligopolistique tenu par quelques Etats, et dans ces Etats quelques opérateurs […], qui d’ailleurs ont permis à des filières industrielles de se développer, de se consolider et d’avoir des résultats exceptionnels et qui sont vraiment très importants pour la France ».

 

Des termes radicalement nouveaux

En conséquence, « on est en train d’avoir une accélération des pratiques industrielles et de l’innovation, mais ce faisait aussi du comportement des puissances. Et donc il y a une accélération technologique, industrielle, des usages et de la géopolitique dans le spatial […]. C’est ce qui d’ailleurs a présidé à notre décision dans la loi de programmation militaire de créer un nouveau Commandement de l’espace au sein justement de notre Armée de l’Air pour faire face à ces défis. Mais il y a des nouvelles conflictualités, il y a de nouveaux acteurs qui arrivent et donc la question de la confiance, de la sureté dans l’espace est en train de se poser dans des termes radicalement nouveaux ».

 

Objectifs à court terme

Pour Emmanuel Macron, il est temps que la France assume « de travailler avec les acteurs établis, mais aussi avec des acteurs qui peuvent innover et changer la donne dans ce domaine. C’est le mariage que nous devons réussir culturellement ensemble à faire, pour que la France réussisse à innover dans les nouvelles explorations spatiales, les nouveaux usages et tout ce qui redéfinit les nouveaux termes de la souveraineté et de la confiance dans l’espace ».

Et ce sont ainsi plusieurs objectifs à court terme qui ont été identifiés : « les mini-lanceurs réutilisables – qui est un objectif qu’on doit pouvoir atteindre d’ici 2026 –, mais aussi, les micro, minisatellites, les constellations de demain, et l’ensemble des innovations technologiques et de services qui sont au cœur justement de ce nouvel espace. »

Répondre à () :


Captcha
Petrau | 12/10/2021 19:08

Beau discours électoral !

Loïc | 13/10/2021 08:08

Pourquoi avoir attendu si longtemps? C'est juste de la com!

LucienB | 13/10/2021 16:17

Le discours électoral est beau ! Mais les agissements du « traître » Macron sont totalement différents. Qu'en est-il du transfert de l'industrie des moteurs d'Ariane à l'Allemagne pour trente pièces d'argent ? Reste à savoir si notre argent sera dépensé dans des entreprises françaises ou si les traîtres achèteront à nos "amis" américains ou allemands...

patrico | 13/10/2021 16:34

Pour notre Président il est temps que le France "assume de travailler avec des acteurs établis..." Mais il fallait accélerer depuis les années! On a pris un retard énorme sur les 4/5 Pays en pointes ! Même l Allemagne va s investir dans les Drones Spaciaux ! On le lis souvent ici dans les belles colonnes de Air&Cosmos ! Il nous fallait accélerer en priorité stratégiques et sécuritaires sur : les (nos) Lanceurs ligth and Speed ! Et les (nos) Drones Militaires de hautes tenues qu attendent nos Chers Militaires depuis des années , UAV, HAPS , effecteurs , MALE, PRAM, MICA....! Et puis faire comme les Militaires et leurs très grands Industriels Aéronautiques US, soit faire appel a des particuliers ou start-up, à Idées xtremnovatrices dans des concours Rémunérés ! En France Nombres de Personnes ont des Idées on en a les preuves ! Mais cette "fierté" très mal placée n existe pas dans la culture Anglo Saxonne. Dommage.

Retrouvez notre dernier numéro !
Image Voir la boutique

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription