0
Industrie
EADS se réorganise et devient Airbus
EADS se réorganise et devient Airbus
© Airbus

EADS se réorganise et devient Airbus

C’est à l’occasion de la publication de ses résultats semestriels qu’EADS a décidé d'annoncer une profonde réorganisation de ses activités ainsi que l'abandon de son nom actuel pour celui de sa marque phare : Airbus. Fruit d’une vaste réflexion, cette réorganisation a pour objectif d’offrir une meilleure visibilité à l’international au leader aéronautique européen.

 

Concrètement, le nouveau groupe Airbus sera composé de trois divisions :

 

Airbus aura en charge toutes les activités d'aviation commerciale du groupe.

Airbus Defence & Space regroupera les activités spatiales et de défense du groupe avec Astrium, Cassidian et Airbus Military.

Airbus Helicopters, cette dernière division comprendra les activités commerciales et militaires liés aux hélicoptères.

 

Les anciens noms de marques - Astrium, Eurocopter, Cassidian - ont vocation à disparaître.

 

Airbus Defence & Space comprendra à elle seule 45 000 employés réalisant un chiffre d’affaires annuel de 14 milliards d’euros. Son siège sera basé à Munich. Elle se composera de quatre pôles : Military Aircraft ; Space Systems ; Communication, Intelligence & Security Systems ; et Equipment. Cette vaste réforme se mettra en place d’ici le 1er janvier 2014 et sera achevée au cours du second semestre de la même année, précise EADS.

 

Au cours du premier semestre 2013, EADS a enregistré un chiffre d’affaires de 26,3 milliards d’euros, soit une progression de 6% par rapport à l’année précédente. Le bénéfice net a été de 759 millions d’euros, ce qui représente une hausse de 31% comparé à la même période en 2012.

 

Pour la petite histoire, EADS n'était que le nom provisoire sous lequel était négociée la fusion entre les activités d'Aerospatiale Matra, DASA et CASA en 2000. Il aurait dû être remplacé par un nom sur lequel les partenaires auraient pu s'accorder. Faute d'un tel accord, EADS est donc resté.

 

Le nom d'Airbus - à l'époque un GIE - avait été proposé, mais écarté en raison de la participation de BAe Systems (cédée à EADS en 2006).

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription