0
Drones
Drones : Clearance étend ses activités en Nouvelle-Calédonie
Drones : Clearance étend ses activités en Nouvelle-Calédonie
© ADP

| BOQUET Justine

Drones : Clearance étend ses activités en Nouvelle-Calédonie

Déjà partenaires de plusieurs aéroports en métropole, Clearance étend ses activités en Nouvelle-Calédonie. La plateforme de la jeune start-up française permettra ainsi de gérer les demandes de vols de drones pour les aéroports de Lifou-Wanaham et Koné.

Vols de drones.

Clearance a annoncé que sa plateforme de gestion des demandes de vols de drones disposait désormais de deux nouvelles zones d'opération, avec l'établissement de partenariats avec les aéroports de Lifou-Wanaham et de Koné, en Nouvelle-Calédonie. « Avec plus d'un millier de drones utilisés chaque année, la Nouvelle-Calédonie s'équipe pour gérer plus efficacement leurs vols », souligne ainsi l'entreprise.

Si Clearance dispose d'ores et déjà d'un bon réseau d'aéroports partenaires en métropole, l'entreprise ne se cantonne pas aux frontières de l'hexagone et entend bien également poursuivre son expansion en Outre-Mer, où elle équipe également les aéroports de Nouméa-La Tontouta et Nouméa-Magenta, suite à un contrat passé en 2019.


Opérateurs de drones.

Alors que jusqu'à présent le dépôt d'une demande de vol était complexe et long, le recours à la plateforme de Clearance permettra d'accélérer les procédures tout en renforçant la sécurité des opérations par drones. « Les télépilotes de l'archipel pourront déposer leurs demandes d'accord de vol en un clic depuis la plateforme Clearance, gagnant du temps dans la préparation de leurs missions et renforçant leur sécurité juridique », rapporte ainsi la jeune-pousse parisienne. Outre l'approbation ou le refus d'une demande, cette plateforme permet également de faciliter les communications entre les autorités aériennes, et donc aéroportuaires, et les télépilotes. « Désormais les opérateurs peuvent accéder à la plateforme Clearance, visualiser les contraintes de vol, la hauteur de vol à partir de laquelle une autorisation est nécessaire, être informé des ZRT. Cela permet d'aller plus vite et d'émettre les demandes beaucoup plus rapidement. Tous les éléments à fournir sont indiqués et si la demande n'est pas complète elle ne peut pas être enregistrée », de quoi éviter les allers-retours, nous explique Florent Mainfroy, PDG de Clearance.


Tracking.

Outre son expansion commerciale, Clearance cherche également à pousser sa plateforme et l'analyse des données qu'elle permet. Une démonstration de tracking de drones a ainsi été menée lors de l'UAV Day. Tous les drones ont emporté le tracker et Clearance « pouvait visualiser en direct leur position », complète Florent Mainfroy, avant d'ajouter : « Nous ne serons pas fabricant de tracker, nous souhaitons continuer à exploiter la donnée et travailler sur l'analyse qui en fait ».

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription