0
Aviation Civile
Drones baladeurs : la Suisse aussi durement touchée
Drones baladeurs : la Suisse aussi durement touchée
© DR

| yann cochennec

Drones baladeurs : la Suisse aussi durement touchée

Face à la multiplication des incidents avec des drones dans le ciel helvète, le Service suisse d'enquête de sécurité (SESE) réclame des mesures pour éviter tout risque de collision entre drones commerciaux et avions de ligne. Une demande qui s'appuie sur l'analyse d'une quasi-collision entre un drone et un avion de la compagnie aérienne EasyJet en juillet dernier au-dessus de la ville de Bâle. Alors en phase d'approche, l'appareil a croisé un drone "à une distance verticale de 10 m seulement".

"Le drone n'a pu être vu suffisamment tôt pour que le pilote aux commandes puisse effectuer une manoeuvre d'évitement", souligne le rapport du SESE, abondamment repris par la presse suisse. Un incident similaire avait eu lieu en mars 2016, également lors de la phase finale d'approche d'un avion de ligne sur l'aéroport de Bâle-Mulhouse.

"La première collision entre un avion de ligne et un drone n'est plus qu'une question de temps", met en garde le SESE qui réclame la mise en place de moyens de détection des drones pour les pilotes et les contrôleurs aériens. Les incidents avec les drones "baladeurs" se sont multipliés en Suisse. De cinq par an entre 2010 et 2013, le nombre d'incidents est passé à 15 en 2014, puis à 22 en 2015. Sur les huit premiers mois de 2016, le nombre d'incidents recensés s'élevait d'ores et déjà à 28, dont la moitié "qualifiés de graves".

Selon l'Office fédéral de l'aviation civile, le nombre de drones commerciaux et privés utilisés dans le ciel suisse approche les 20 000 appareils. Une estimation puisque les propriétaires de drones n'ont toujours pas l'obligation de se faire connaître ou de s'enregistrer auprès d'un organisme adapté.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription