0
Espace
Double succès pour SpaceX
Double succès pour SpaceX
© SpaceX

| Stefan Barensky

Double succès pour SpaceX

Après de nombreux reports, SpaceX est enfin parvenu à reprendre ses vols à destination de la Station spatiale internationale avec le lancement de sa cinquième capsule Dragon, la troisième dans le cadre du contrat CRS (Commercial Resupply Service) de la Nasa qui en compte douze.

 

Le lanceur Falcon 9 v1.1 utilisé pour cette mission comportait un premier étage récupérable doté d'un train d'atterrissage déployable et qui a accompli deux manœuvres de freinage avant d'amerrir dans l'Atlantique.

 

Le décollage a eu lieu le 18 avril à 19h25 TU depuis le complexe de lancement n°40 du site de Cape Canaveral. La capsule a été satellisée à 320 km d'altitude, sur une orbite inclinée à 51,6° qui lui permettra de rejoindre l'ISS en 40 heures.

 

La masse au lancement de la capsule Dragon SpX-3 atteignait près de 10 tonnes grâce au surcroît de performance du Falcon 9 v1.1 par rapport aux Falcon 9 v1.0 utilisés lors des missions précédentes.

 

Après séparation du second étage, le premier étage a poursuivi sa trajectoire jusqu'à environ 120 km d'altitude avant d'effectuer deux allumages, un de trois moteurs, puis un du moteur central afin d'accomplir un retour contrôlé dans l'atmosphère puis un amerrissage en douceur.

 

Selon SpaceX, l'opération s'est parfaitement déroulée, l'étage étant parvenu à se stabiliser - contrairement à ce qui s'était produit lors de la précédente tenative en septembre - et ayant survécu à l'impact dans l'Atlantique car il émettait encore après celui-ci. Une opération de récupération serait en cours.

 

Après avoir largué la capsule Dragon, le second étage a largué cinq cubesats : PhoneSat 2.5 et Sporesat pour le centre spatial Ames de la Nasa, TSat pour l'université Taylor, All-Star (« Théia ») pour le Colorado Space Grant Consortium, et enfin KickSat pour l'université Cornell.

 

Ce dernier se présente comme un distributeur de femtosatellites puisqu'il transporte à son bord 104 « Sprites » de 5 grammes chacun, composés d'un circuit imprimé regroupant toutes les fonctions essentielles d'un satellite et dont la mission se limtera à émettre un message simple vers des stations au sol. Le largage de cette nuée de femtosatellites est prévu le 4 mai. Leur durée de vie ne sera que de quelques jours.

 

Le succès de ce lancement prioritaire, reporté plusieurs fois depuis février, permet à SpaceX de reprendre ses lancements commerciaux. Le prochain vol, prévu entre le 17 et le 25 mai, emportera une grappe de satellites de messagerie Orbcomm OG2 et sera suivi fin juin par le lancement du satellites de télécommunications AsiaSat 8 sur orbite de transfert géostationnaire.

 

Elon Musk, fondateur et patron de SpaceX, estime possible de réaliser dix lancements en 2014.

La capsule Dragon SpX-3 au sommet du lanceur Falcon 9 v1.1
La capsule Dragon SpX-3 au sommet du lanceur Falcon 9 v1.1 © SpaceX
La capsule Dragon SpX-3 au sommet du lanceur Falcon 9 v1.1
Séparation de la capsule Dragon SpX-3
Séparation de la capsule Dragon SpX-3 © Nasa TV
Séparation de la capsule Dragon SpX-3

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription