0
Espace
Disparition du cosmonaute Valeri Bykovski © Collection Air & Cosmos

| Pierre-François Mouriaux

Disparition du cosmonaute Valeri Bykovski

Le cinquième cosmonaute soviétique de l’histoire est décédé le 27 mars, à l’âge de 84 ans. Sélectionné dans le même groupe que Youri Gagarine, il avait effectué trois vols spatiaux, entre 1963 et 1978.

Né dans l’oblast de Moscou le 2 août 1934, Valeri Fiodorovitch Bykovski était pilote de chasse et instructeur parachutiste lorsqu’il fut retenu pour faire partie du premier groupe de cosmonautes soviétiques, constitué en mars 1960.

Entre le 14 et le 19 juin 1963, il fut le pilote du vaisseau Vostok 5, qui effectua un vol « groupé » avec Vostok 6, lancé le 16 juin avec à son bord Valentina Terechkova, la première femme de l’espace. Les deux vaisseaux s’approchèrent à cinq kilomètres l’un de l’autre, et un contact radio entre eux fut établi.

Malgré quelques déconvenues (panne du système de collection des déchets, orbite déclinante, température à l’intérieur de la cabine trop élevée…), le vol Vostok 5 reste le plus long vol spatial réalisé en solitaire : 4 jours, 23 heures et 7 minutes. Il était prévu au départ pour durer une semaine.

 

Deuxième vétéran soviétique à revoler.

Valeri Bykovski devra patienter treize ans avant de retourner dans l’espace, en tant que commandant de la mission Soyouz 22, pour une mission d’une semaine aux côtés d’Alexandre Axionov (15-23 septembre 1976).

Entre temps, le cosmonaute, diplôme de l’Académie d'aviation militaire Joukovsky en 1968, se sera entraîné pour commander la mission Soyouz 2 (annulée après l’accident mortel de Vladimir Komarov, le 24 avril 1967), ainsi que pour le programme lunaire soviétique.

Du 26 août au 3 septembre 1978, accompagné de l’Allemand de l’Est Sigmund Jähn, il séjournera une semaine à bord de la station Saliout 6. Le voyage aller s’effectuera à l’aide du Soyouz 31, et le retour à bord du Soyouz 29.

Valeri Bykovski cumulera ainsi 20 jours, 17 heures et 48 minutes de micropesanteur.

Il continuera de travailler à la Cité des étoiles jusqu’en 1988, comme ingénieur de tests, puis dirigera la Maison des sciences et de la culture soviétiques à Berlin, jusqu’en 1990.

Carnet gris Cosmonautes Russie Valeri Bykovski Vostok

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription