1
Défense
Défense : la Suisse pourra acheter de nouveaux avions de combat
Défense : la Suisse pourra acheter de nouveaux avions de combat

| La rédaction

Défense : la Suisse pourra acheter de nouveaux avions de combat

La victoire, sur le fil, de la votation sur une future commande d'avions de combat par la Suisse permet au Conseil Fédéral de poursuivre le processus d'acquisition avec une enveloppe plafonnée à 6 milliards de francs suisses.

Avions de combat pour 6 milliards

Le Conseil Fédéral, l'organe exécutif de la Confédération suisse, peut poursuivre le processus d'acquisition d'une nouvelle flotte d'avions de combat. La victoire, à une très très courte majorité, du camp du "oui" lors de la votation du 27 septembre permet en effet au Conseil Fédéral de relancer le long chemin qui doit mener au remplacement des Boeing F/A-18 de la Force aérienne suisse qui auront atteint leur limite d'âge et surtout d'efficacité opérationnelle à l'horizon 2030. A la différence de celle de 2014 qui portait sur le choix d'un avion de combat spécifique, la votation de 2020 portait cette fois sur le cadre général de la future commande et de son enveloppe globale plafonnée à 6 milliards de francs suisses. Le choix définitif étant confié aux experts.

Le Dassault Rafale a trois concurrents

Quatre avions de combat sont mis en concurrence pour cette commande à laquelle est associé un volet off-set ou compensations industrielles. La conseillère nationale vaudoise libérale-radicale Jacqueline de Quattro a rappelé cet enjeu industriel :"ce oui aux avions est réjouissant pour la Suisse romande» qui devrait bénéficier d'un milliard de francs d'affaires compensatoires. Il est en effet prévu que les entreprises étrangères qui obtiendront des mandats dans le cadre de cette acquisition passeront commande à des entreprises suisses à hauteur de 60% de la valeur du contrat". Un argument qui n'a pas convaincu la Suisse romande dont les cantons ont majoritairement voté "non" à l'exception notable du Valais d'où vient la ministre de la défense Viola Amherd. Le Dassault Rafale est en compétition avec l'Airbus Eurofighter, le Boeing F/A-18 Super Hornet et le Lockheed-Martin F-35A.

Une acquisition sur 10 ans

La somme maximale de 6 milliards de francs suisses, soit deux fois plus que pour le Gripen, est plafonnée mais pourra être "ajustée à l'évolution des prix si nécessaire". L'acquisition des nouveaux avions se fera sur 10 ans et "ne devrait pas représenter de charge supplémentaire pour les finances fédérales. Le financement proviendra du budget ordinaire de l'armée, qui devrait augmenter de 1,4% par an ces prochaines années. Cette croissance équivaut à peu près à la moyenne des autres dépenses de la Confédération".

Répondre à () :


Captcha
erev25 | 29/09/2020 20:24

Bonjour Contrat déjà signée avec Le F 35 : pour des raisons politique accord internationaux Avoir le dernier "jet hit tech " Possibilité de svlot

| | Connexion | Inscription