5
Aviation Civile
Crash : Pakistan Airlines perd un Airbus A320
Crash : Pakistan Airlines perd un Airbus A320
© DR

| La rédaction

Crash : Pakistan Airlines perd un Airbus A320

Un Airbus A320 de Pakistan International Airlines s'est écrasé sur un quartier résidentiel de Karachi ce vendredi 22 mai. Les circonstances du drame ne sont pas encore connues.

Un Airbus A320 se crashe à Karachi

Un Aibus A320 de la compagnie aérienne Pakistan international Airlines (PIA) avec une centaine de personnes à bord s'est écrasé ce vendredi 22 mai sur un quartier résidentiel de Karachi, la capitale du Sud. "Nous essayons de confirmer le nombre de passagers, mais au départ il s'agit de 99 passagers et de huit membres d'équipage", a déclaré Abdul Sattar Khokhar, porte-parole de l'autorité de l'aviation du Pakistan, ajoutant que le vol venait de Lahore, la deuxième ville du pays. Il y aurait des survivants. La catastrophe survient quelques jours seulement après que le pays a autorisé la reprise des vols commerciaux internes. Pendant plus d'un mois, les liaisons domestiques avaient été suspendues pour éviter une propagation du nouveau coronavirus. De très rares vols internationaux avaient été maintenus.

Récupérer les "boîtes noires"

La récupération des deux "boîtes noires", l'enregistreur de paramètres de vol et l'enregistreur des données sonores dans le cockpit de l'Airbus A320, puis l'analyse des informations ainsi fournies permettront de mieux comprendre les circonstances du drame et l'enchaînement des causes qui a conduit à la catastrophe. Le Pakistan a un bilan mitigé en matière de sécurité aérienne, accumulant au cours de ces dernières années de fréquents crashs d'avions et d'hélicoptères civils et militaires. Le dernier accident aérien au Pakistan remonte à décembre 2016, lorsqu'un ATR 42 de la compagnie nationale PIA effectuant un vol intérieur s'était écrasé dans le nord montagneux du pays, tuant 47 personnes. En 2010, un Airbus 321 de la compagnie aérienne privée Airblue, ralliant Karachi à Islamabad, s'était écrasé dans les collines peu avant l'atterrissage dans la capitale, tuant les 152 personnes à bord.

Une équipe du BEA à Karachi

L'avion accidenté étant un Airbus, une équipe d'experts du BEA pour Bureau Enquêtes Analyses sera logiquement dépêchée sur place pour participer à l'enquête sur les causes de la catastrophe. Et ce malgré les contraintes sanitaires qui peuvent peser sur les liaisons aériennes entre la France et le Pakistan.

Répondre à () :


Captcha
Jean-Marc Michel | 24/05/2020 20:15

Intérêt principal : l’aviation commerciale

Psam | 25/05/2020 09:08

C'st un parti pris d'A&C de titrer les accidents aériens sous l'angle de la perte d'avions pour les compagnies aériennes plutôt que sur les personnes humaines disparues ? C'est toujours assez dérangeant, la perte de l'avion paraissant assez secondaire dans ces moments là.

Jacques Toraille | 25/05/2020 19:19

Je partage totalement ce point de vue : il est choquant de titrer sur une compagnie aérienne qui perd un avion, alors qu'il y a cent morts. Quelle que soit notre passion pour l'aviation, un avion n'est qu'un tas de ferraille remplaçable. Les cent personnes tuées dans l'accident sont irremplaçables.

| | Connexion | Inscription