0
Aviation Civile
Coronavirus : Qantas suspend le projet Sunrise
Coronavirus : Qantas suspend le projet Sunrise
© DR

| HEGUY Jean-Baptiste

Coronavirus : Qantas suspend le projet Sunrise

La compagnie australienne justifie la suspension de son projet d'ultra long courrier par l'impact de la pandémie du Covid-19 qui va l'amener notamment à freiner ses commandes d'avions.

"Nous allons suspendre le projet Sunrise. Le temps n'est pas venu étant donné l'impact du Covid-19 sur le monde du voyage. Nous ne commanderons certainement pour cela cette année", a récemment déclaré Alan Joyce, PDG de Qantas. 

Airbus A350-1000 améliorés

Le projet Sunrise a été lancé il y a quelques années par la compagnie australienne. L'idée était de pouvoir faire des vols ultra long-courriers directs au départ de Melbourne et Sydney vers Londres et New York. En l'absence d'avions capables de franchir 10 000 miles nautiques d'une seule traite, Qantas a donc Airbus et Boeing pour que les deux constructeurs proposent des nouvelles versions d'appareils capables de le faire. Après de longs mois de mise en concurrence, la compagnie australienne avait annoncé à la mi-décembre qu'elle choisissait une version de l'Airbus A350-1000 améliorée, équipée de moteurs Rolls Royce Trent XWB et dotée d'un réservoir de carburant supplémentaire pour s'assurer de pouvoir effectuer des vols de plus de 20 heures. Dans cette optique, Qantas avait même commencé à négocier avec les syndicats pour travailler à réaménager les temps de repos nécessaires sur ces vols ultra long-courriers. 

Commande initiale de 12 appareils évoquée

Le Covid-19 a donc remis en cause les priorités de Qantas, qui comme la plupart des grandes compagnies aériennes mondiales, va opérer une révision générale de son réseau et de ses évolutions de flotte. Suite au choix de l'A350-1000, Airbus avait repoussé initialement à mars 2020 le créneau de livraisons des premières unités de la commande de 12 Airbus A350-1000 que Qantas avait évoqué, sans l'officialiser, justement pour laisser le temps à la compagnie australienne de négocier avec les personnels navigants. Cette commande va donc devoir encore attendre, le temps que l'étau du Covid-19 sur le transport aérien mondial se desserre. 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription