6
Actu RH
Comment devenir pilote d'hélicoptère ?
Comment devenir pilote d'hélicoptère ?
© Bundeswehr

| Lucas Charoff

Comment devenir pilote d'hélicoptère ?

A l'heure où notre monde est de plus en plus connecté, les hélicoptères jouent un rôle essentiel dans la mobilité des professionnels, des services publics et des personnes. Aujourd'hui, plusieurs milliers d'hélicoptères parcourent les cieux du monde entier et avec eux, les pilotes qui assurent toutes les missions confiées à ces voilures tournantes. Nous vous expliquons dans cet article quelles sont les voies et formations à suivre, si vous souhaitez un jour faire partie de ceux qui ont la chance de piloter ces aéronefs.

Les missions confiées aux pilotes d'hélicoptères

On ne compte plus les modèles qui ont été produits et ont rejoint la grande famille des hélicoptères. Depuis le début du XXème siècle, ces voilures tournantes ont rempli toutes les missions possibles, partout dans le monde. De la surveillance à la maintenance en passant par les conflits armés ou encore le transport de troupes et de marchandises, les hélicoptères assurent des services aussi multiples qu'imaginables.

Ainsi, les voies de formation et/ou de conversion sont aussi variées que possible. Néanmoins, l'obtention de certains diplômes élémentaires est essentielle pour piloter un hélicoptère, que vous soyez dans le transport médical ou dans le transport de passagers par exemple.

Les formations civiles

La filière civile est une des voies les plus communes. Depuis quelques années, de nombreuses écoles payantes ont fait leur apparition, et proposent des formations un peu partout en France. Vous pouvez également décider de vous rendre aux Etats-Unis ou au Canada où de nombreux pilotes suivent une formation de six mois à un an avant de revenir en Europe.

L'accès à ces formations n'est pas universel. En effet, avec un coût estimé entre 50 000 et 150 000 €, seules les bourses les plus garnies pourront se permettre d'accéder à ces cours et obtenir un diplôme de pilote privé (PPL-H) réservé aux vols loisirs, ou de pilote professionnel (CPL-H).

Avant de vous engager dans une formation, nous vous recommandons de vous assurer que vous êtes en bonne santé après avoir passé des contrôles médicaux de classe 1. Vous devrez également passer des épreuves théoriques que proposent la plupart des écoles de pilotage.

Chacun de ces examens est propre à chaque école. Vous retrouverez la liste de certaines d'entre elles ci-dessous : Azur Helicoptere, Hégé-Helicoptere, Helix Aero

La formation militaire

Si vous n'avez pas les moyens ou l'envie de vous former dans le monde civil, sachez que rejoindre l'armée de l'air française, la Marine Nationale ou l'ALAT (Aviation Légère de l'Armée de Terre) vous permettra d'obtenir votre licence de pilote professionnel. Les contrats proposés sont des CDD renouvelables de 10 ans.

Comme dans la filière civile, vous devez passez des visites médicales et être détenteur du baccalauréat. Seules sont acceptées, à l'ALAT et dans la marine, les recrues qui ont entre 18 et 32 ans. Dans l'armée de l'air, vous devrez avoir moins de 27 ans.

La Gendarmerie et la Sécurité civile proposent, quant à eux, des postes aux pilotes expérimentés justifiant 8 ans d'expérience (période de formation incluse), 2 500 heures de vols dont au moins 200 de nuit.

Le salaire

Au sein de l'armée de l'air, votre salaire variera entre 1 635 € / mois et 2 626 € / mois, selon votre grade d'aviateur ou d'aspirant. L'ALAT propose elle, un salaire de 1 725 € / mois.

Dans le monde civil, la fourchette des salaires est extrêmement variable et dépend essentiellement de la filière que vous rejoindrez, la plus lucrative étant bien sûr le transport de passagers VIP. Mais seuls les pilotes les plus expérimentés parviennent à accéder à ce poste.

Répondre à () :


Captcha
Axel | 28/05/2020 09:39

Bonjour, Juste pour corriger l'âge pour entrer en tant que pilote d'hélicoptères dans l'armée de l'air. Il faut avoir MOINS de 27 ans avec le bac en poche. Bonne journée ✌️ !

Patrice | 28/05/2020 09:57

Petite correction : la Sécurité civile proposent des postes à des pilotes expérimentés civils ou militaires (et non exclusivement à des pilotes issus des Forces). Bon vol à tous

IHAGE VICTOR | 29/05/2020 09:31

Pour suivre une formation.

Alexh | 29/05/2020 13:17

Dommage que l’article ne mentionne pas le salaire de misère de 2500€ net mensuel que les compagnies françaises attribuent en reconnaissance de leurs expériences et expertises pour un CPLH qui effectue du Samu avec plus de 4000 heures de vol et 300 de nuit !!!! Arrêtez de faire rêver les jeunes futurs pilotes, la France était le berceau de l’aviation aujourd’hui elle n’est plus que l’ombre d’elle même, la faute à son administration de tutelle!!!

Dafatti | 30/05/2020 05:58

Il n’y a pas que dans le secteur de l’aviation que la France n’est que l’ombre d’elle même malheureusement

Henry Pascal | 29/05/2020 14:10

Je suis dans le milieu aéronautique. Inspecteur qualité aéronautique et spatiale à DERICHEBOURG Airbus Toulouse

| | Connexion | Inscription