1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Bourget 2019

0
Couverture
© Total
18/06/2019 07:37 | Par BOQUET Justine

Bourget 2019 : retour sur le projet Metis

A l'occasion du salon du Bourget, Air&Cosmos est allé à la rencontre de Scalian, partie prenante dans le projet Metis conduit par Total E&P.

Le projet Metis, visant à pouvoir larguer des darts par drones dans le sol afin de réaliser des relevés sismiques, intègre différentes entités. Outre Total, qui est à l'origine de ce programme, Altran et Scalian sont également partie prenante.

Du côté de chez Scalian, les drones ne sont pas une problématique nouvelle. L'entreprise s'intéresse au sujet depuis plus de trois ans, avec l'établissement d'une business unit consacrée à cette technologie. Scalian dispose ainsi d'un centre d'excellence au sein de son organisation afin de mener des travaux autour de cette technologie. Celui-ci échange fortement avec d'autres centres d'excellence de l'entreprise, en particulier celui dédié à la simulation et aux essais, permettant un échange de savoir-faire. C'est notamment au sein de cette BU que la solution filaire Long Eye de Scalian a vu le jour.

Au sein du programme Metis, Scalian travaille comme intégrateur et vient renforcer la performance des drones afin de leur permettre de mener leur mission en toute sécurité. En effet, il n'est pas forcément facile de pouvoir employer des drones afin de larguer des capsules à des endroits précis et de les faire voler en essaim. Scalian participe donc au développement du système de drone et de l'intelligence embarquée, laquelle devrait permettre à terme de mener les procédures de largage automatiquement. En tant qu'intégrateur système, Scalian vise également à sécuriser le système.

Dans le cadre du projet Metis, il est actuellement prévu que chaque drone employé dans l'essaim puisse embarquer 6 darts de 1 kilo. Les aéronefs procèdent ensuite à leur mission de façon collaborative. Scalian précise que les drones ne volent pas en formation. Ils évoluent dans le cadre d'une mission globale et évolutive, de façon à optimiser la conduite de l'opération.

Sur le plan des drones, si le modèle n'a pas été dévoilé, il a cependant été précisé qu'il ne s'agissait pas de systèmes français. En effet, il n'en existerait pas sur le marché réellement adapté à ce type de mission. Malgré tout, Scalian précise que le programme Metis ne reposera pas sur un modèle de drone unique. En effet, les aéronefs choisis dépendront de l'environnement et des caractéristiques de la mission conduite. Le GME (groupement momentané d'entreprises) travaille au « développement d'une solution modulable en fonction du terrain d'emploi », rapporte Scalian.

Afin de valider les différentes briques technologiques du programme Metis, des expérimentations sont conduites. La prochaine mission test aura lieu d'ici la fin de l'année 2019 en milieu désertique. L'objectif est de pouvoir larguer 4 000 darts sur 10 km². Pour cela, six drones seront mobilisés. Cinq voleront en simultané et le 6ème servira lors des procédures de réparation ou de maintenance. Outre les aéronefs spécifiquement dédiés à la conduite de la mission, un drone de surveillance sera également déployé sur site lors de la conduite de l'essai. 

Le drone devient ainsi un outil pour pouvoir « planter » ces capteurs, mais il peut également être employé en amont de la mission, afin de la préparer. Il sera alors mis en œuvre pour la conduite de missions de cartographie. 

Bourget 2019 Paris Air Show PAS19 Scalian Drones

Répondre à () :

| Connexion | Inscription