1
Bourget 2019
Bourget 2019 : l'espace européen a minima
Bourget 2019 : l'espace européen a minima
© SIAE

| Pierre-François Mouriaux 374 mots

Bourget 2019 : l'espace européen a minima

Le secteur spatial européen, parent pauvre du plus grand salon aéronautique et spatial du monde ?

En ces temps d'économies, après le gel de 2 300 ETP d'ici 2022 chez ArianeGroup et un « sureffectif conjoncturel » de 500 postes constaté en avril dernier chez Thales Alenia Space, l'industrie spatiale européenne, attentive à ses retours sur investissements, se prépare à une présence « extrêmement pragmatique » lors de la 53e édition du

Cet article est réservé aux abonnés numérique Web.


Répondre à () :

SIKLI | 12/06/2019 11:29

Et encore des populations qui vont vivre l'enfer pendant plus d'une semaine. Ce salon est un POINT NOIR en zone urbaine. L'impact , de l'aeroport du Bourget, sur les enfants est catastrophique ( et pas seulement pendant les exhibitions )

| | Connexion | S'ABONNER | Publicité