0
Bourget 2015
Bourget 2015 : ATR ouvre le bal
Bourget 2015 : ATR ouvre le bal
© ATR

| Léo Barnier

Bourget 2015 : ATR ouvre le bal

ATR nous avait habitués à des annonces de commandes spectaculaires lors des dernières éditions du  salon du Bourget. Lors de l'édition 2015, qui s'ouvre ce lundi 15 juin, l'avionneur franco-italien s'est montré plus sobre mais a tout de même créé quelques sensations. Il a ainsi revendiqué le meilleur début d'année des constructeurs régionaux, mais aussi annoncé la signature d'un premier contrat au Japon. ATR a complété sa conférence avec la présentation d'un certain nombres d'amélioration pour sa série -600, dont deux nouvelles configurations de cabine et de nouveaux équipements et capacité pour l'avionique.

Et de 1500. ATR a désormais vendu 1500 appareils. Un niveau jamais atteint par un appareil régional selon Patrick de Castelbajac, président exécutif d'ATR. Cette performance a été permise pas un bon début d'année où le constructeur a enregistré 46 commandes fermes pour un montant de 1,18 Md$ selon les prix catalogue. Il faut y ajouter des options pour 35 appareils supplémentaires (840 M$). Patrick de Castelbajac a notamment salué le fait que ces contrats étaient réparties sur cinq continents, et ce malgré la hausse du dollar américain qui pénalise certains pays comme l'Indonésie et le Brésil. L'évolution des taux de change rendent en effet les avions – vendus en dollars – « significativement plus cher » pour ces pays.

Parmi ce total de commandes, on retrouve donc le premier client japonais d'ATR. Il s'agit de Japan Air Commuter, filiale régionale de Japan Airlines, qui s'est engagé pour 8 ATR 42-600 fermes. Ce contrat de 496 M$ est assorti d'un option pour un appareil et de droits d'achat pour 14 autres. Japan Air Commuter recevra ses premiers avions en 2017 pour remplacer ses Saab 340 et ses Q400. Ils seront configurés avec 48 sièges. Les appareils supplémentaires pourront être convertis en 72-600 selon la demande du marché.

En parallèle, ATR a présenté une cabine haute densité capable d'accueillir jusqu'à 78 sièges (contre 74 aujourd'hui), ainsi qu'une version « combi ». Avec un espace dédié au fret en avant de la cabine passagers, cette dernière offre un volume total de 19 m3 pour le cargo contre 10,45 m3 habituellement. Ces deux versions arriveront respectivement en 2016 et fin 2015.

A plus long terme, ATR continue aussi de travailler sur l'avionique en améliorant son « Standard 2 » certifié l'an dernier. D'ici deux ans, le constructeur veut implémenter un nouveau système de détection des variations, de l'intensité et des directions des vents (Wind Shear) et un système d'approche RNP AR 0,3/0,3 plus précis que le 0,3/1 actuel. L'ATR sera aussi le premier appareil commercial à intégrer le système ClearVision d'Elbit, associé avec les lunettes SkyLens. Cela devrait lui permettre d'abaisser ses minimas de décisions pour les approches.

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription