0
Industrie
Boeing 777X : après le moteur, la cellule d'essais statiques souffre © Boeing

| Antony Angrand

Boeing 777X : après le moteur, la cellule d'essais statiques souffre

Le programme Boeing 777X a subi une autre déconvenue la semaine dernière. Au cours d'un essai statique avec mise en pression de la cellule, une porte de chargement a littéralement quitté ses charnières, ce qui pourrait entraîner un nouveau retard dans un projet dont la première date de vol inaugural avait déjà été repoussée en raison de problèmes antérieurs rencontrés avec les énormes moteurs General Electric GE9X.

Mauvaise passe pour Boeing. Après le 737 MAX qui n'en finit pas d'être immobilisé au sol, c'est désormais le 777X qui revient sur le devant de la scène. Et ce, pour la seconde fois en moins de deux mois. 

C'est le Seattle Times qui rapporte ce qui s'est produit dans les installations de Boeing à Everett, dans l'État de Washington, au cours d'un essai dit de charge ultime. Ce dernier force les ailes de l'appareil à se déformer à 150 pour cent de la charge maximale que la voilure rencontrerait probablement en vol tandis que la pression est appliquée sur les revêtements d'aile et de fuselage. C'est au cours de cet essai statique qu'une porte de chargement a littéralement quitté ses charnières sous la pression extrême. 

Cet incident survient moins de deux mois après que le constructeur de Seattle ait confirmé avoir déplacé le créneau du premier vol du 777X au début de l'année prochaine à la suite des retards rencontrés par le turboréacteur GE9X dus à une refonte d'un stator dans la partie avant du compresseur, lequel avait montré une usure anormale au cours des essais.

Boeing 777X essais statiques GE GE9X Porte de chargement

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription