1
Défense
Barkhane : déploiement imminent du système de mini-drones de reconnaissance
Barkhane : déploiement imminent du système de mini-drones de reconnaissance
© Armée de Terre

| BOQUET Justine

Barkhane : déploiement imminent du système de mini-drones de reconnaissance

La STAT (section technique de l'armée de terre) a révélé que le SMDR (système de mini-drones de reconnaissance) sera déployé dans les prochains jours sur le théâtre sahélien.

Barkhane.

La section technique de l'armée de Terre a reçu l'AJD (association des journalistes professionnels de défense) le mercredi 9 décembre sur le plateau de Satory. A cette occasion, le Général Vidaud, commandant de la STAT, a annoncé que le SMDR, système de mini-drones de reconnaissance, sera déployé en opération dans les prochains jours, avant la fin du mois de décembre. Le SMDR et l'équipe de marque qui l'accompagnera seront ainsi projetés sur le théâtre de l'opération Barkhane. La durée de projection des équipes de la STAT est estimée à un mois, mais pourrait évoluer en fonction des besoins sur place.


Emploi opérationnel.

Le déploiement du SMDR par une équipe de la STAT permettra de « vérifier que l'équipement peut être employé de manière opérationnelle », nous explique ainsi le Général Vidaud. L'ambition est ainsi de pouvoir transférer le matériel vers les forces tout en les accompagnant dans cette prise en main, via un appui des équipes de la STAT. Cela représentera donc la dernière étape de l'opérationnalisation du SMDR avant son transfert complet vers l'armée de Terre. Evalué par le groupement renseignement de la STAT, le SMDR est très attendu par les forces. Les systèmes de mini-drones de reconnaissance « seront mis en œuvre par les sections mini-drones des batteries d'acquisition et de surveillance des régiments d'artillerie et par le 61e régiment d'artillerie », détaillait en juin dernier la DGA.

Alors que le programme avait pris du retard puisque les premiers systèmes étaient attendus pour 2019, la DGA annonçait le 16 juin dernier, lors de la livraison à l'armée de Terre des trois premiers systèmes (un système correspondant à trois drones et une station sol), un déploiement opérationnel avant fin 2020. Un engagement respecté de justesse.


Modernisation des moyens de renseignement.

Le SMDR viendra ainsi remplacer le DRAC (drone de reconnaissance au contact) dont l'entrée en service remonte à 2008. Ce renouvellement des moyens permettra de doter l'armée de Terre de moyens plus performants. Alors que le DRAC disposait d'une heure d'autonomie pour 10 km de portée, le SMDR peut mener des missions de trois heures, pour 30 km de portée. Au total ce sont 35 systèmes qui ont été commandés par le Ministère des Armées. « Déployer des drones tels que le Patroller ou le SMDR sur Barkhane, c'est sauver des vies. Les moyens de surveillance manquent en BSS », déclarait ainsi dans nos colonnes le colonel Marc Bonnet, chef de corps du 61e RA, en juin dernier.

Répondre à () :


Captcha
Mohamed Touré | 12/12/2020 09:38

Pourvu que les armées des pays d'expérimentation pourront en être favorisés aussi,ce ne serait que justice.

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription