0
Aviation Civile
Baisse de 70,6% du trafic à Bordeaux en 2020
Baisse de 70,6% du trafic à Bordeaux en 2020
© APPA

| HEGUY Jean-Baptiste

Baisse de 70,6% du trafic à Bordeaux en 2020

Sous l'effet de la crise, l'aéroport girondin n'a accueilli que 2,3 millions de passagers l'année passée, avec 56 jours sans aucune exploitation de vols commerciaux passagers.

Avec une baisse de 70,6% de son trafic pour l'année 2020, l'aéroport de Bordeaux-Mérignac a fortement subi l'impact de la crise du transport aérien liée à la pandémie du Covid-19. Seulement 2,3 millions de passagers ont transité durant l'année sur la plateforme aéroportuaire, avec au rythme des confinements et restrictions de vols, 56 jours sans aucune exploitation de vols commerciaux de passagers. Logiquement, le trafic international est le plus touché, avec un recul de 76,5% et 1 082 000 passagers enregistrés. Les liaisons avec les grands aéroports européens ont été ainsi fortement impactées : Amsterdam (-67,4%), Barcelone (-85,2%), Lisbonne (-73,4%), Madrid (-78,5%) et Zurich (-86%). Seules les liaisons régulières vers Charleroi, Genève, Bâle, Marrakech, et Fès obtiennent des scores meilleurs que la moyenne. 

L'impact de l'arrêt des dessertes d'Air France

Les vols domestiques ont aussi été impactés mais de manière moindre que les liaisons internationales. D'une année sur l'autre, le trafic domestique a baissé de 61,9%, avec un total de 1 171 000 passagers. Depuis 2016, c'est la première fois que le trafic domestique repasse devant le trafic des liaisons internationales. Paris, première desserte de l'aéroport, finit l'année avec 400 150 passagers transportés, en recul de 67% par rapport à 2019. Bien évidemment, l'impact de l'arrêt de la Navette d'Orly d'Air France (566 000 passagers en 2019), conséquence des aides accordées à la compagnie nationale ainsi que la suppression par Air France de sa desserte entre Bordeaux et Lille, marquent profondément les résultats de trafic de l'aéroport de Bordeaux. 

Le plan d'investissement est maintenu

Malgré ce revers de fortune, la direction de l'aéroport a annoncé qu'elle ne remettrait pas en cause le plan d'investissement de 43 millions d'euros sur la période 2021-2023, dont 8 millions d'euros pour la protection de l'environnement (travaux de remplacement des façades monumentales du hall B côté ville avec amélioration en termes de performance énergétique, poursuite de la transformation du terminal "billi" réservé aux compagnies low cost, etc...)

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription