1er site francophone d'actualité aéronautique et spatiale

Espace

1
Couverture
© Airbus
09/07/2019 16:42 | Par Pierre-François Mouriaux

Attribution du contrat de satellites de reconnaissance CO3D

Finaliste face Thales Alenia Space, Airbus Defence and Space a remporté le contrat de développement du nouveau programme de reconnaissance optique français à usage dual.

L’information n’a été officialisée que le 8 juillet : c’est Airbus Defence and Space qui a été retenu par le Cnes pour concevoir et fournir les quatre satellites de la future constellation CO3D (Constellation Optique en 3D), qui doit fournir des prises de vues stéréoscopiques à résolution submétrique (50 cm), aussi bien pour de la cartographie civile (par l’intermédiaire du Cnes), que pour des besoins militaires (via la Direction Générale de l'Armement).

Chaque satellite, identique, pèsera environ 300 kg, et se basera sur la plateforme électrique Astrobus Se adaptée.

 

Une capacité de revisite inégalée.

Prévue pour être lancée fin 2022, la mission CO3D succédera alors au duo de satellites Pléiades 1A et 1B, également développés par Airbus, respectivement mis en service depuis décembre 2011 et décembre 2012. Elle offrira une capacité de revisite inégalée pour l'imagerie à très haute résolution.

Dans le cadre du marché CO3D, Airbus fournira également un modèle numérique de surfaces (MNS) global de haute précision. Les données acquises alimenteront une chaine de traitement en ligne, exploitée par Airbus et intégrant les algorithmes du Cnes, en vue de produire une carte 3D inédite des terres émergées de notre planète.

 

Excellence française.

« La constellation de satellites optiques de nouvelle génération CO3D incarne l’ambition et l’ingéniosité françaises, qui ouvrent une nouvelle ère dans l’observation de la Terre, a déclaré Jean-Yves Le Gall, le président du Cnes, à l’issue de la signature du contrat. Elle permettra notamment un plus haut débit de réactualisation, une plus grande résilience ainsi que des performances élevées. Ce partenariat entre le Cnes et Airbus illustre parfaitement l’excellence française dans le secteur de l’observation terrestre depuis l’espace. »

Cnes CO3D OBSERVATION DE LA TERRE Reconnaissance Contrat Airbus Defence and Space

Répondre à () :

Bories | 10/07/2019 09:50

FYI

| Connexion | Inscription