0
Aviation Civile
ATR sélectionne officiellement la ClearVision d'Elbit
ATR sélectionne officiellement la ClearVision d'Elbit
© Elbit Systems

| Léo Barnier

ATR sélectionne officiellement la ClearVision d'Elbit

Les pilotes d'ATR vont bientôt améliorer leur vision. Le constructeur franco-italien vient de signer un contrat avec l'équipementier israélien Elbit pour la mise en place de l'environnement ClearVision sur ses avions de la série -600. Ces derniers intégreront ainsi pour la première fois un système de vision améliorée (EVS), qui pourra être couplé à un système de vision synthétique (SVS). Ces informations seront fournies aux pilotes via un dispositif d'affichage tête haute portatif Skylens. ATR veut ainsi améliorer la sécurité à bord de ses turbopropulseurs et leur ouvrir les portes des terrains non-équipés en ILS, même par mauvais temps. Ce partenariat, annoncé lors du salon du Bourget, doit déboucher sur une certification en 2017.

Retenu par Dassault pour équiper ses Falcon 5X et 8X, ce sera la première installation de ClearVision sur un avion commercial. Cela fait deux ans qu'ATR et Elbit travaillent à sa mise au point. Son EVS s'avère particulièrement avancé, avec la combinaison de six différents capteurs – caméra TV, thermique et nocturne (avec une technologie proche de celle des jumelles de vision nocturne) – afin d'offrir le plus large spectre possible. Le pilote équipé pourra ainsi voir l'environnement aéroportuaire, à commencer par le balisage de piste, lors de ses approches. Et ce même par mauvais temps ou de nuit. Elbit revendique également une « capacité unique » de détection des éclairages de pistes à LED, qui dégagent très peu de chaleur.

Les informations issues de l'EVS pourront être affichées sur l'un des écrans multifonctions (MFD) de l'appareil et/ou sur les lunettes connectées Skylens. Inspiré des viseurs des casques des avions et hélicoptères de combat, elles permettront aux pilotes de disposer d'un affichage tête haute sur un angle de 26°. Ce système remplace donc les collimateurs tête haute (CTH, ou HUD), plus traditionnels à bord des avions civils mais trop volumineux pour être intégré sur ATR. Il est pour l'instant proposé en option.

Skylens pourra aussi offrir une vue combinée entre l'EVS et un système de vision synthétique (SVS). Il s'agit d'une base de données qui permet de modéliser l'environnement aéroportuaire  : relief, bâtiments...).

Elbit et ATR ont encore 18 mois à deux ans de travail pour certifier Clearvision. Celle-ci devrait intervenir en 2017. Le système sera utilisé dans un premier temps pour les phases de décollage et d'atterrissage, même si d'autres utilisations sont envisagées (comme pour le taxiing). Il doit permettre d'abaisser le plancher de décision de 50% par rapport aux approches ILS CAT I/II et LPV (Localizer Performance with Vertical guidance), et de 60  % par rapport à celles avec un système de navigation verticale VNAV.

Elbit Systems veut réinventer le HUD avec le Skylens
Elbit Systems veut réinventer le HUD avec le Skylens © Elbit Systems
Elbit Systems veut réinventer le HUD avec le Skylens
Elbit Systems veut réinventer le HUD avec Skylens
Elbit Systems veut réinventer le HUD avec Skylens © Elbit Systems
Elbit Systems veut réinventer le HUD avec Skylens

Répondre à () :


Captcha

Produits du marketplace

| | Connexion | Inscription