0
Maintenance
ATR peut allonger les intervalles entre visites de type A © ATR

| yann cochennec

ATR peut allonger les intervalles entre visites de type A

ATR vient d'obtenir la certification EASA pour allonger de 500 à 750 heures les intervalles entre visites MRO de type A. La prochaine étape est d'obtenir la même chose pour les visites de type C.

ATR vient d'obtenir de l'EASA (Agence européenne pour la sécurité aérienne) la certification nécessaire pour allonger de 500 à 750 heures les intervalles entre les visites MRO de type A. Des visites qui se déroulent tous les deux mois pour les avions dont l'exploitation est intensive. Sont inspectés des éléments comme les ailes, les trains d'atterrissage et l'équipement d'urgence tandis que des tests sont réalisés sur certains composants. Une visite de type A prend généralement douze heures. Passer à 750 heures permet donc aux opérateurs d'ATR de réduire leurs coûts de maintenance et leur donne la possibilité d'accroître la disponibilité de leurs avions d'un jour supplémentaire toutes les 1 500 heures de vol, générant à la clef des revenus supplémentaires puisque l'immobilisation des ATR est ainsi réduite. Pour le constructeur franco-italien de turbopropulseurs, il s'agit désormais de passer à la prochaine étape : allonger les intervalles entre visites MRO de type C.

ATR MRO

Répondre à () :


Captcha

| Connexion | Inscription