1
Défense
Armées : poursuivre nos missions malgré le Coronavirus
Armées : poursuivre nos missions malgré le Coronavirus
© Ministère des Armées

| BOQUET Justine

Armées : poursuivre nos missions malgré le Coronavirus

La Ministre des Armées Florence Parly s'est exprimée face à la crise du Coronavirus et a fait passer un message aux armées françaises, engagées à la fois pour la protection du territoire national mais également en opérations extérieures.

Poursuivre les missions.

Voici un contexte bien inattendu pour les armées françaises, qui se retrouvent à devoir faire face à la crise du coronavirus même dans l'exercice de leur fonction. « Pour le Ministère des Armées dont la mission est d'assurer la protection des Français, en métropole et sur les théâtres d'opération extérieures, cette crise est un défi », a ainsi déclaré Florence Parly. Un défi car au-delà des risques de contagion liés à cette épidémie, les armées françaises, les opérationnelles, ne peuvent pas mettre un frein à leur activité et doivent poursuivre leur engagement coute que coute. « Un défi pour continuer à assurer nos missions essentielles, opérationnelles et de soutien qui permettent à la dissuasion nucléaire, aux opérations extérieures, à l'administration du ministère ou à la conduite des programmes d'armement d'être menés au niveau de performances qu'elles exigent », a mis en avant la Ministre des Armées.

 

Le SSA en première ligne.

Sur le plan de la gestion de l'épidémie en tant que telle, le service de santé des armées sera le premier à être mobilisé afin de venir soutenir le personnel soignant des hôpitaux français. « Depuis plusieurs semaines, notre service de santé, nos médecins, nos infirmiers et personnels soignants, nos hôpitaux, se préparent à adsorber le surcroit de charge que cette pandémie va provoquer ». Des participations qui devraient être un peu plus détaillées au cours de prochains jours. Le Président E Macron a d'ores et déjà précisé qu'un hôpital du SSA serait déployé en Alsace.

Répondre à () :


Captcha
Anonyme | 18/03/2020 16:23

Merci Madame Bocquet. Enfin un article basé sur des faits réels. Monsieur Tanguy devrait s'en inspirer et aller au contact des féminines qui sont sur le terrain depuis longtemps et qui n'ont pas attendu le coronavirus pour apprendre à s'organiser dans leur vie privée pour être au rdv des ops. A t-il interviewé celles qui ont assuré l'aide humanitaire pour Irma, Ebola, celles qui sont en mission au Niger ou en Irak ? Heureusement son article n'est plus lisible sur la toile.

| | Connexion | Inscription